Nouveautés – Livres Numériques – Juillet 2016 2/2

Voici les dernières publications disponibles en numérique (format epub). À vos tablettes !

Livre en format numérique Le vent les a ôtés

Le vent les a ôtés : Rencontres (ROMAN)
Marcel Séguier

Lire le livre

4,99 €

Marcel Séguier nous livre ses plus belles rencontres sous le signe de l’amitié.

Le titre est emprunté au poème de Rutebeuf. Marcel Séguier est, pour le principal, romancier. Mais dans ces récits s’apparentant à des nouvelles, les héros sont bien réels, qui font pour la plupart partie de l’histoire littéraire. L’auteur y fait participer son lecteur à des moments significatifs par de petites anecdotes.

On y fait des rencontres, toutes inédites car personnelles. Ce mot de « rencontres », il a tenu à ce qu’il paraisse en sous-titre de cet ouvrage inspiré par la fidélité, la gratitude, une amitié émue qu’a ravivé le souvenir. On est mis dans une confidence dont les échos murmurent encore dans l’esprit et le cœur du témoin. Mais une surprise attend sur la fin le lecteur. Voici qu’à côté des êtres prennent place et prennent leur part d’âme des « choses inanimées », selon le vœu du poète. C’est, se substituant au prestigieux escalier de marbre blanc qu’il gravit, celui « de service » que l’enfant empruntait avec sa maman femme de ménage. Près d’accéder au salon d’apparat où il sera reçu par le président du Sénat de la République, le vieil enfant marque une pause. En cet instant il sait très fort qu’il est le fils des Jacques, et, par-delà les générations, celui de Pierril l’aïeul qui se louait de ferme en ferme à la saison. Il peut continuer son ascension, « le joueur de flûte n’a pas trahi » ainsi que le chante Brassens.

Dans les années 1970-1990, Marcel Séguier a joui d’une très belle réputation. Salué par les plus grands de l’époque, notamment pour son titre La Reddition, publié chez Fayard.

L’auteur joue avec les mots, les doubles sens et les phrases elles-mêmes, avec une dextérité que l’on ne trouve plus guère dans la littérature contemporaine.

Marcel Séguier, aime à se faire appeler Marcello par ses intimes. Franco-suisse, il aime à dire aussi, que son cœur est en deçà et au-delà des Alpes.

Ses références littéraires, musicales ou artistiques nous font traverser les époques ainsi que le néo-romantisme. Les fantômes d’Anatole France, Valéry, Flaubert, Proust, Claude Simon ou Gracq, nous accompagnent à travers ses lignes.

Un essai littéraire touchant d’humanité qui, tout en retraçant la vie d’un romancier, dresse les portraits de grands hommes de la culture.

Interview de l’auteur


avoir du chien à 80 ans

Avoir du chien à 80 ans: Une autobiographie pleine d’humour
Narkis

Lire le livre

4,99 €

Un texte autour du sourire et de la richesse de la vie.

« Nous avons tous le même âge, l’âge de la déraison ». Il n’y a pas d’âge pour être heureux et pour donner du bonheur. Un sourire n’a ni couleurs ni rides, il est universel et intemporel.

Lire l’abécédaire de Narkis c’est comme s’asseoir à table entre amis : on passe un bon moment, on discute de tout et de rien et surtout, on rit beaucoup !

Attention, tout n’est pas rose bonbon mais c’est un ouvrage croustillant… mordant même, car l’auteur est une femme qui a du chien I Elle dit ce qu’elle pense et ça nous fait un bien fou !

A comme Amour et Amitié.
B comme Beauté
C comme Convivialité…
N comme Narkis évidemment et P comme Partage.

Cet alphabet peut se réinventer à l’infini, il est Liberté. Il ressemble à notre auteur, à la fois linéaire et solide. Il est également terrain de Jeu. Découverte renouvelée déclinable à l’envie, artistiquement.

Ce livre est aussi un hymne à la féminité, une alliance avec le temps, jusqu’à l’infini. L’auteur s’assume et invite les femmes de tout âge à faire de même. « La femme fatale c’est une Shéhérazade, belle à sa manière, talentueuse, créative, assumée, une addiction pour les autres. » Elle ne dit pas que c’est facile, non ; il faut s’en donner les moyens. Mais chaque femme en est capable. La preuve ? Narkis déboule dans une pièce et tout s’illumine.

Aujourd’hui, cette femme de cœur vous invite à sa table, profitez-en : asseyez-vous et venez déguster cet abécédaire de A à Z ou le contraire, comme vous voulez, l’important, c’est d’y prendre plaisir, de sourire.

Un sourire, what else ?

Une autobiographie atypique et humoristique qui se déroule au fil des souvenirs et nous transporte agréablement.


La Sylvestresse: Un roman de mœurs éclairant
Marie Brunel

Lire le livre

4,99 €

Il n’est pas de mœurs que l’on ne peut changer, il suffit de trouver la bonne façon de procéder.

En Aveyron, dans un monde paysan où le travail des champs est exclusivement réservé aux hommes et les tâches ménagères destinées aux femmes, notre protagoniste, Victorine, va bousculer les règles établies. Enthousiaste, généreuse, intelligente et vive, c’est avec beaucoup de douceur et de bienveillance qu’elle fera évoluer les mœurs de son petit village et c’est tout naturellement qu’elle transmettra ses valeurs à sa fille, Julie et à sa petite-fille Pauline. Quelle était la place de la femme au 19e ? Comment le droit d’aller à l’école et de s’instruire a révolutionné l’image et la place de la femme dans la société ? Quel regard l’entourage portait sur cette évolution ?

Des questions auxquelles Marie Brunel répond dans cette saga familiale, au travers de femmes fortes, attachantes et passionnées, qui ont su se battre pour sortir du carcan que leur imposait la société. Mais aussi au travers de personnages ruraux traditionnels, en nous parlant des hommes, de leur rapport à la terre et à la vie, de l’évolution inéluctable des choses, de l’importance de la transmission des valeurs et de la puissance des liens du sang. Pousser la porte de l’univers de La Sylvestresse, c’est s’aventurer à demeurer auprès d’elle jusqu’à son dernier murmure.

Un roman étonnant, à la fois léger dans le style et sérieux dans son sujet, qui pousse à la réflexion tout en restant un agréable moment de lecture.

Interview de l’auteur


Des anges ou neuf histoires qui percent le temps - Rodolphe de Maistre

Des anges ou neuf histoires qui percent le temps: Un recueil de nouvelles saisissantes
Rodolphe de Maistre

Lire le livre

4,99 €

En dehors de l’espace et du temps, une réalité merveilleuse nous aime. Elle sait être discrète, et sans s’imposer, elle nous accompagne, nous protège des dangers, nous aide dans les difficultés. Elle se montre rarement, seulement dans les moments spéciaux où l’on peut écarter les rideaux du temps. Ce sont des situations particulières où la nature nous intègre à elle pour nous faire sortir du cours linéaire de la vie en donnant à chacune des secondes qui passent un accès à une éternité. Quand on est en harmonie avec la nature, elle opère ainsi comme un médiateur qui nous fait entrer au contact du divin. Elle dispose de notre conscience et nous permet de percer les secrets échappant à la logique, dépasser les frontières du palpable et de ses modes d’expression, afin de toucher, subrepticement, en un clin d’œil, une vérité qui dure éternellement, celle qui donne sens à la vie.


florence regnard

Autant qu’il m’en souvienne : Une autobiographie poétique
Florence Regnard

Lire le livre

2,99 €

Florence Regnard rassemble ses souvenirs et nous les livre en poésie.

Pourquoi une autobiographie ? Pourquoi rassembler ses souvenirs en écriture ?? Sans doute pour retenir le temps, capter ce brin d’existence, en laisser une trace avant qu’il ne se noie dans l’univers. L’autobiographie, miroir aux reflets changeants, est plus ou moins noire, grise ou colorée selon les prismes du ressenti. Pour l’auteur, elle est plutôt une ombre de souvenirs dans le couloir de la tristesse. Mais un couloir qui s’éclaire et donne sur un salon de poésie.

Une autobiographie en toute simplicité, pour la mémoire et pour le plaisir d’écrire.

Interview de l’auteur

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire