Dernière modification le 16 mars 2024 par La Compagnie Littéraire

S’il existe un nombre incalculable de thèmes dans la littérature – il suffit de parcourir des sites comme Babelio ou BookNode pour vous faire une idée de leur quantité – certains attirent les lecteurs plus que d’autres.

Mais qu’est-ce vraiment un thème ? Eh bien, il s’agit tout simplement du ou des sujets abordés dans un texte. Un thème n’est pas nécessairement relié à un courant littéraire. Il sert néanmoins à catégoriser une œuvre.

Dans cet article, nous allons vous intéresser aux leitmotivs les plus récurrents dans la littérature contemporaine.

L’Histoire

À l’heure où les lecteurs remplissent leur bibliothèque d’ouvrages de développement personnel et de guides pratiques, il y a un thème littéraire qui ne faiblit pas : l’Histoire. Selon une étude Ipsos menée pour le Centre national du livre, en 2023, les Français affichent clairement une préférence pour les livres d’histoire. Ouvrages didactiques, romans historiques ou fiction, l’histoire a l’avantage de pouvoir se prêter à plusieurs approches, mais aussi de se mélanger à d’autres genres : romance, fantasy, etc.

Outre sa capacité à plaire à un large public, l’Histoire est fondamentalement hétéroclite. Un roman historique sur l’Antiquité n’aura pas la même saveur qu’un livre sur la Première Guerre mondiale. Et il existe tout autant d’œuvres à découvrir qu’il existe de périodes.

Si certaines sont plus représentées que d’autres : le Moyen Âge, la Révolution française, Napoléon et le Premier Empire, l’histoire de la littérature a prouvé que les plus méconnues ont elles aussi leur mot à dire.

Qu’il s’agisse de puiser dans les grands noms du XIXe siècle comme Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, ou encore Notre-Dame-de-Paris de Victor Hugo ou se laisser tenter par des auteurs contemporains, en littérature, le thème de l’Histoire a encore de beaux jours devant lui !

S’il y a bien un thème littéraire qui a traversé les siècles, c’est celui de l’amour “heureux” ou “malheureux”. Et contrairement aux idées reçues, il est loin d’être l’apanage des livres de romance. L’amour et les passions amoureuses sont bien un leitmotiv récurrent dans les ouvrages poétiques, et ce, depuis la nuit des temps. 

Dès l’Antiquité, la poétesse Sappho s’illustrait déjà dans la poésie amoureuse… Il est aussi omniprésent dans la mythologie grecque et romaine.

Parfois tu, souvent critiqué ou même censuré, l’amour a inspiré un nombre incalculable de pièces de théâtre : Roméo et Juliette de William Shakespeare, Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, Phèdre de Jean Racine, Le Jeu de l’amour et du hasard de Pierre de Marivaux, etc., pour ne citer que les plus connues. 

Des récits, avec une issue pas toujours favorable pour leurs protagonistes…

Néanmoins, le fait est qu’aujourd’hui l’engouement est plutôt palpable pour les romans dits “à l’eau de rose”. En 2023, la romance a représenté 7% du marché du livre en 2023, et au vu des premiers résultats de 2024, le phénomène ne va pas faiblir de si tôt.

Le bien contre le mal

Thème préféré des adeptes de littérature SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique), la lutte du bien contre le mal reste finalement inépuisable.

On le retrouve dans le Seigneur des Anneaux de Tolkien, LA saga heroic fantasy indétrônable. Comment passer à côté du passage de Gandalf contre le Balrog, qui représente l’essence même de cette lutte ou du personnage de Fredon, partagé entre l’idée d’accomplir sa quête ou se laisser sombrer dans les griffes des forces du mal ?

Il est également omniprésent dans la saga Harry Potter, et dans bon nombre de best-sellers publiés ces dernières décennies. 

La lutte du bien contre le mal fait vibrer les lecteurs, elle fait naître de véritables héros qui n’ont pour ambition ni l’argent ni la célébrité, mais un dessein désintéressé. 

📚 Lire aussi :  Dossier : les oracles divinatoires

Si la thématique ne lasse pas, le plus compliqué si vous vous lancez dans ce registre reste d’apporter une touche d’originalité à un univers parfois un peu trop manichéen…

La folie

Bien loin de se cantonner à la littérature fantastique, la folie fait également partie des thèmes récurrents. Qu’elle émane des personnages, ou des auteurs eux-mêmes, elle est une source d’inspiration inépuisable qui s’inscrit dans tous les genres littéraires, de l’épopée – Orlando furioso, de l’Arioste – à la comédie – l’Avare de Molière, en passant par le roman policier – Shutter Island de Dennis Lehane ou encore l’essai – Van Gogh le suicidé de la société, de Alain Artaud. 

La folie, dans ses multiples facettes, permet de s’immiscer dans les profondeurs de l’esprit humain, mais aussi dans son génie. Dans les œuvres littéraires, elle peut servir à questionner la notion même de normalité, à témoigner à propos des institutions psychiatriques – comme dans À la folie de Joy Sorman ou encore à explorer les limites de la raison et de l’étrange parfois avec un certain réalisme, parfois pas.

La mort

Allant parfois de pair avec l’amour, la mort est également un thème surreprésenté dans la littérature. Bien avant l’émergence du romantisme français, la mort était déjà un leitmotiv chez les adeptes du classicisme.

Au XVIIe siècle Malherbe, réputé pourtant loin d’être fidèle au cliché du poète sensible, traitait de la fuite du temps et de l’égalité de l’homme face à la Grande Faucheuse. En 1628, il dédie même un poème à son feu fils Marc-Antoine de Malherbe, intitulé : Sur la mort du fils de l’auteur.

La mort a aussi fasciné des auteurs comme Albert Camus dans son roman L’Étranger où dès l’incipit le ton est donné :

📚 Lire aussi :  Dossier : 3 astuces pour comprendre les grands courants littéraires du XVIe siècle au XXe siècle

« Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’asile : “Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués.” Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier. » Un roman qui a sonné comme une catharsis pour Camus qui à cette époque-là souffrait d’une pneumonie qui aurait pu lui être fatale.

On peut également citer La Mort d’Ivan Ilitch de Tolstoï, une nouvelle où le personnage principal découvre sa superficialité à mesure que l’échéance approche…

Des thèmes loin d’être hermétiques

S’il est courant de retrouver les thèmes que nous avons cités précédemment dans différentes œuvres littéraires, tous les auteurs et tous les mouvements n’ont pas la même manière de les traiter.

Le contenu d’un livre est étroitement lié au contexte historique dans lequel il s’inscrit – pour cette raison beaucoup de textes traitent des préjugés, injustices et des inégalités – au message que souhaite véhiculer l’auteur –, mettre en avant une histoire d’amitié, jouer sur le désir, le rêve – mais aussi à l’éducation de chacun et à son expérience. 

Finalement, quel que soit le thème que vous prévoyez d’aborder dans votre ouvrage, sachez que la littérature est un art qui offre une grande liberté. Vous n’avez pas nécessairement besoin de créer une œuvre dont le sujet est à l’air du temps pour plaire à vos lecteurs. En revanche, il vous faudra le maîtriser !

Recevez chaque mois :

✔️ Des interviews exclusives d’auteurs 🎙️,

✔️ Une sélection de livres à lire 📚,

✔️ … et bien plus encore !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifié indépendamment
50 avis