L’extrait du vendredi – 9 septembre 2016 – La Pierre du Seuil

Après la période estivale, voici le retour de la rubrique, l’extrait du vendredi. Aujourd’hui La Compagnie Littéraire vous fait découvrir l’ouvrage de Bernard Fetter, La Pierre du Seuil.

Si vous voulez en savoir plus sur l’auteur, son interview est disponible ici.

Fetter la pierre du seuil

Comme les précédents, ce recueil parle d’amour, de douleur et d’absence. Mais surtout d’amour.
J’ai tenté de traduire au mieux les termes espagnols afin de faciliter la lecture.
Certains poèmes font référence à l’œuvre de García Lorca (toute révérence gardée).
Au lecteur curieux de chercher.

Bernard Fetter

Trente-cinq poèmes pour la douleur et l’absence
Pour la présence et la douceur
Trente-cinq poèmes comme on cueille une fleur
Pour l’offrir à celle qui partage mes confidences

Ainsi débute l’ouvrage de Bernard Fetter – La Pierre du Seuil. Laissez-vous emporter…

Sur un carnet

Sur les marches
Que tache
L’ombre du rosier
Je murmure
Et rature
Mon carnet
Le vent qui tourne
Contourne
Mes vers
Il polit
Il unit
Puis me lacère

« Adieu la ville adieu le monde
Je voyage déjà si loin
Que j’entrevois un autre ciel
De moi je ne sens plus rien
Juste un refrain une ritournelle
J’arrive enfin odeur de jasmin
C’est un endroit de douceur profonde

C’est un endroit de douceur profonde »

Sur les marches
Que tache
L’ombre du rosier
Je ferme
Et referme
Mon carnet

Si cet extrait de la Pierre du Seuil vous a plu, n’hésitez pas à commander l’ouvrage.

ISBN :

9782876835436

Nombre de pages :

48 pages

Prix :

12 €


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Profitez des sorties littéraires, actualités diverses, extrait d'ouvrages et suivez nos nouveaux articles de blog !

Votre mail ne sera pas communiqué à des tiers.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire