Dernière mod­i­fi­ca­tion le 5 novem­bre 2022 par La Com­pag­nie Littéraire

La Com­pag­nie Lit­téraire : Bon­jour, Jean Lavie, nous y sommes, le chant des Aquadèmes est désor­mais fraîche­ment paru à la Com­pag­nie Lit­téraire et com­mand­able dans toutes les librairies de France et de Navarre. Nous sommes hon­orés de vous compter aujourd’hui par­mi nos auteurs avec ce pre­mier roman his­torique fan­tas­tique, qui ne man­quera pas de combler tout lecteur ama­teur du genre par le car­ac­tère orig­i­nal de son intrigue mul­ti­époque et la décou­verte des arcanes entourant les Aquadèmes. Pou­vez-vous com­mencer par nous con­fi­er les orig­ines de l’idée de ce livre atyp­ique, et com­ment décririez-vous l’auteur der­rière ce roman ? 

Jean Lavie : Bon­jour. Je me sou­viens des orig­ines de ce livre, dont l’idée remonte à quelques années, comme si c’était hier.

Je me suis réveil­lé un matin avec, ancré en moi, le désir d’écrire un roman à par­tir de l’existence d’êtres qui vivraient à l’intérieur des Ponts. Mon par­cours est plutôt atyp­ique. Ne pou­vant m’inscrire au lycée en ter­mi­nale pour avoir un peu trop man­i­festé dans les années soix­ante-dix, j’ai exer­cé de nom­breux métiers avant de par­tir en voy­age en Afghanistan. À mon retour, j’ai ven­du sur les marchés les arti­cles ramenés d’Asie avant de pass­er mon bac par cor­re­spon­dance durant mon ser­vice mil­i­taire. La suite est plus clas­sique. J’ai entre­pris des études d’histoire et obtenu l’agrégation, enseigné en métro­pole, en Polynésie, à la Réu­nion avant de diriger plusieurs étab­lisse­ments scolaires.

Je suis pas­sion­né d’histoire, de voy­ages, de lit­téra­ture. Mes goûts en ce domaine sont très éclec­tiques : Pierre Loti pour les voy­ages et la nos­tal­gie, Frank Her­bert ou Liu Cix­in pour la sci­ence-fic­tion, Tolkien pour la lit­téra­ture fan­tas­tique en pas­sant par les clas­siques, Balzac, Proust, Dos­toïevs­ki et beau­coup d’autres, inclass­ables, tels que Haru­ki Muraka­mi ou Irvin Yalom.

La Com­pag­nie Lit­téraire : Nous nous étions ren­con­trés à l’occasion de la dernière édi­tion du trép­i­dant Salon Fan­tas­tique 2019, se déroulant non loin de nos locaux parisiens à la porte de Cham­per­ret, et lors de notre pre­mière ren­con­tre une phrase avait totale­ment séduit notre équipe lorsque vous abor­diez la ques­tion des Aquadèmes. Ces créa­tures ne vivraient pas sous les ponts, mais bien dans les ponts ! Nous lais­serons bien sûr le soin à nos lecteurs de décou­vrir cet aspect de votre univers. Par ailleurs quel rap­port entretenez-vous avec les ponts et leur archi­tec­ture, mais aus­si les fan­tasmes qu’ils sus­ci­tent chez de nom­breuses personnes ? 

Lire aussi  Zhan Shu présente son premier roman : Yi

Jean Lavie : Une fois ger­mée l’idée de ce peu­ple mys­térieux, je me suis beau­coup doc­u­men­té sur les ponts et j’ai décou­vert à quel point ils pou­vaient être fasci­nants. Par exem­ple, il est assez sur­prenant de con­stater le nom­bre incroy­able de « ponts du dia­ble » exis­tant un peu partout en France. Les légen­des sur les ponts et leur con­struc­tion foi­son­nent. Par ailleurs, on sait qu’ils exer­cent une fas­ci­na­tion par­fois mor­bide sur des per­son­nes psy­chologique­ment fragiles.

le-chant-des-aquademes-jean-lavie

Le chant des Aquadèmes est disponible au for­mat papi­er, mais égale­ment au for­mat numérique pour tablettes et kindle.

La Com­pag­nie Lit­téraire : Nous com­mençons notre lec­ture en 1278 en décou­vrant le per­son­nage d’un jeune moine pon­tif­ice con­struc­teur de pont prénom­mé Thomas, et à la suite de cer­tains évène­ments la pour­suiv­ons à Flo­rence en 1677 et plus loin dans notre chère cap­i­tale de nos jours. Vous êtes agrégé d’histoire : quel rôle a joué votre expéri­ence dans l’écriture du chant des Aquadèmes, si par­ti­c­ulière avec cette influ­ence de la fic­tion his­torique faisant toute l’originalité de cet ouvrage par­mi les œuvres fan­tas­tiques ? Vous êtes-vous inspiré d’une quel­conque mythologie ? 

Jean Lavie : En fait le roman com­mence à Flo­rence en 1676 avant de revenir au Moyen-âge et de tra­vers­er les siè­cles. Bien enten­du ma for­ma­tion en his­toire m’a beau­coup aidé en me per­me­t­tant de plac­er les évène­ments fan­tas­tiques du réc­it dans un con­texte his­torique réel.

Après avoir inven­té les Aquadèmes, j’ai entre­pris beau­coup de recherch­es sur les ponts ou des êtres aqua­tiques et trou­vé des légen­des au Japon, en Europe ou ailleurs. Les nymphes, les djinns se rat­tachent d’une cer­taine manière aux Aquadèmes.

La Com­pag­nie Lit­téraire : Cette pas­sion pour l’histoire sem­ble intime­ment liée à votre vie ponc­tuée de voy­ages et d’exploration, notam­ment en Amérique latine et en Inde. Vous avez notam­ment enseigné l’histoire en Polynésie, à la Réu­nion et en métro­pole avant de diriger des étab­lisse­ments sco­laires en Alsace, Ardèche et Nou­velle-Calé­donie. Com­ment ce par­cours a‑t-il influ­encé votre plume dans l’écriture du chant des Aquadèmes, notam­ment par cer­taines valeurs ? 

Lire aussi  Bernard Rathaux, l'un des auteurs les plus prolifiques de la Compagnie Littéraire

Jean Lavie : J’ai cer­taine­ment été influ­encé par mes études d’histoire. La part fan­tas­tique du chant des Académies s’inscrit dans un con­texte his­torique pré­cis et rigoureux.

Les voy­ages ont con­tribué à m’ouvrir l’esprit sur les autres cul­tures. Je me suis ain­si vive­ment intéressé aux mythes kanaks de Nou­velle-Calé­donie ain­si qu’aux légen­des polynési­ennes. Bien qu’il n’y ait pas de lien direct avec ce roman, les valeurs de tolérance, la stim­u­la­tion de mon imag­i­na­tion en ont été renforcées.

La Com­pag­nie Lit­téraire : Nous sommes en salon, et un lecteur s’intéresse à votre ouvrage. En moins de deux cents car­ac­tères, com­ment lui don­ner­iez-vous envie de vous lire ?

Jean Lavie : Si vous appré­ciez l’histoire tein­tée de fan­tas­tique, que vous êtes prêt à décou­vrir des des­tins qui s’entrecroisent à tra­vers les siè­cles entre un peu­ple mys­térieux et les humains, vous ne pour­rez qu’aimer le chant des Aquadèmes .

chant des aquadèmes

La cou­ver­ture du chant des Aquadèmes.

La Com­pag­nie Lit­téraire : Plus large­ment, sans dévoil­er l’intrigue, com­ment présen­tez-vous votre ouvrage à un habitué des univers fan­tas­tiques ? À qui pensez-vous des­tin­er le chant des Aquadèmes ?

Jean Lavie : Un univers fan­tas­tique, celui des Aquadèmes, mys­térieux peu­ple des ponts qui se mêle au monde des hommes pour le meilleur et le pire dans une fresque mul­ti­sécu­laire et mou­ve­men­tée. Le roman s’adresse aus­si bien aux habitués des réc­its fan­tas­tiques qu’aux ama­teurs de romans his­toriques ou à tous ceux qui recherchent dans la lec­ture un moment de rêve et de plaisir. Au delà le roman abor­de des ter­mes uni­versels comme la reli­gion, la tolérance avec en fil rouge cette ques­tion à laque­lle tout le monde est con­fron­té au moins une fois dans sa vie : jusqu’à quel point suis-je capa­ble d’accepter la différence ?

La Com­pag­nie Lit­téraire : Le chant des Aquadèmes est un pro­jet d’écriture de longue haleine, aujourd’hui devenu réal­ité, que représente pour vous cet évène­ment ? Que répon­driez-vous aux lecteurs dans l’attente d’une suite ? Nous vous lais­sons con­clure cette entre­vue à l’attention de ces derniers et vous salu­ons chaleureuse­ment en l’attente de vous retrou­ver dans de futurs salons, cette fois-ci de l’autre côté du stand !

Jean Lavie : Le chant des Aquadèmes est mon pre­mier roman. Il m’a fal­lu deux ans au moins pour l’écrire et plus encore pour me décider à le pub­li­er et je suis très heureux de voir aboutir mon projet.

Lire aussi  Raymond Christon évoque dans un roman saisissant la discrimination dans la Recherche

Plusieurs lecteurs m’ont inter­rogé au sujet d’une suite possible.

Après avoir hésité, j’ai décidé de m’y lancer et j’espère ter­min­er ce sec­ond volet au début de l’an prochain.

Com­man­der le chant des Aquadèmes

Nous remer­cions Jean Lavie d’avoir accep­té de nous en dire plus sur son ouvrage le Chant des Aquadèmes, disponible sur Fnac.com, Ama­zon, Decitre, les librairies du réseau Place des librairies et Dil­i­com et… bien­tôt en salons du livre.

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] juil­let 24, 2020 Par Jean Lavie Jean Lavie présente le chant des Aquadèmes, une fresque mul­ti­époque fantastique […]

Vérifié indépendamment
41 avis