Par­fois con­fon­due avec les librairies, les cab­i­nets d’écrivains publics, les bib­lio­thèques, ou les clubs de lec­ture, les maisons d’édi­tion restent bien sou­vent mécon­nues auprès du grand pub­lic ou même d’au­teurs en devenir. Et il est vrai qu’avec leur image her­mé­tique, il est plus dif­fi­cile de définir ce qu’est un édi­teur qu’une papeterie ! Car ces struc­tures édi­to­ri­ales, à la fois tant con­voitées par cer­tains et remis­es en ques­tion par d’autres, demeurent cen­trales dans la chaîne du livre, mais encore faut-il com­pren­dre ce qu’est une mai­son d’édi­tion aujourd’hui.

En France, l’ac­tiv­ité d’une mai­son d’édi­tion n’est pas soumise à des cer­ti­fi­ca­tions pré­cis­es. S’il est vrai que cer­tains diplômes per­me­t­tent des for­ma­tions spé­cial­isées, comme le BTS édi­tion, divers­es licences pro­fes­sion­nelles, ou encore le Mas­ter men­tion méti­er du livre et de l’édi­tion, une mai­son d’édi­tion n’est pas le siège du sim­ple méti­er d’édi­teur, mais une entité empirique devant relever d’un large domaine de com­pé­tences dépas­sant de très loin la sim­ple sélec­tion d’un comité de lecture.

Devant évidem­ment exceller tant dans la con­cep­tion tech­nique des ouvrages que dans leur con­cep­tion édi­to­ri­ale, une mai­son d’édi­tion regroupe le savoir-faire d’un ensem­ble de corps de méti­er afin de répon­dre d’ap­ti­tudes aiguës dans des ressources édi­to­ri­ales, com­mer­ciales, humaines, admin­is­tra­tives, légales ou compt­a­bles, voir même logis­tique lorsqu’il s’ag­it de par­ticiper à des événe­ments lit­téraires lors de foires et salons. Si cette organ­i­sa­tion varie évidem­ment d’une struc­ture à une autre selon la taille, une mai­son d’édi­tion se définit tra­di­tion­nelle­ment par la qual­ité de sélec­tion de ses auteurs, puis du traite­ment de ses ouvrages selon des règles édi­to­ri­ales strictes afin d’en assur­er la com­mer­cial­i­sa­tion et ain­si, don­ner vie tant au savoir qu’à des univers nouveaux. 

Un peu de statistiques

Actuelle­ment, près de dix mille maisons d’édi­tion sont présentes sur le marché français selon le Syn­di­cat nation­al de l’édi­tion, mais seule­ment 1,3% d’en­tre elles, prin­ci­pale­ment sur Paris, d’après ActuaLitté.com, pos­sè­dent un cat­a­logue supérieur à cent livres et répon­dent à la précé­dente déf­i­ni­tion. À l’in­verse, 87,1 % d’en­tre elles pos­sè­dent moins de dix livres à leurs cat­a­logues. Nous par­lons ici de microédi­tion bien sou­vent sous statut associatif.

Quel est le rôle d’une maison d’édition ?

Dans une aire dite d’ubérisation et du « tout faire soi-même », le rôle d’une mai­son d’édi­tion peut paraître flou pour le grand pub­lic ou auprès d’auteurs néo­phytes. Après tout, pourquoi faire appel à un édi­teur pour faire pub­li­er un livre alors qu’il est désor­mais pos­si­ble d’im­primer soit même son fichi­er .pdf en cinquante exem­plaires ? Bien sou­vent, il y a méprise.

Actuelle­ment d’après le Cen­tre Nation­al du Livre (CNL) env­i­ron soix­ante-sept mille ouvrages sont pub­liés chaque année tous secteurs con­fon­dus. Autant vous dire que l’édi­tion de votre man­u­scrit se doit d’être pointue si vous souhaitez com­mencer par être crédi­ble au milieu de cette con­cur­rence. Et c’est ici qu’in­ter­vi­en­nent les maisons d’édi­tion. Tant par la sélec­tion de leurs man­u­scrits, que par leur tra­vail édi­to­r­i­al sur les ouvrages pub­liés, le référence­ment dans les canaux de dis­tri­b­u­tion et leur capac­ité de dif­fu­sion aus­si bien physique­ment, notam­ment dans les librairies que sur inter­net et sur les réseaux sociaux.

Quelles sont les tâches assurées par une maison d’édition ?

Les maisons d’édi­tion assurent l’exé­cu­tion d’une mul­ti­tude de tâch­es allant au-delà des capac­ités du sim­ple écrivain. Elle ne se con­tentent pas de faire con­naître ou de faire pub­li­er un un ouvrage. Ain­si, leur rôle est donc cen­tral dans la chaîne du livre. Elles centralisent :

  • la récep­tion des man­u­scrits des auteurs aspi­rants. Leur sélec­tion dépend ensuite de l’accueil du comité de lec­ture et de sa per­ti­nence face au marché du livre.
  • le savoir-faire de nom­breux pro­fes­sion­nels de l’édi­tion, comme vu précédem­ment. C’est par leur tra­vail, indis­pens­able tant sur la cor­rec­tion, la mise en page, la cou­ver­ture, qui per­met de faire la dif­férence entre un sim­ple brouil­lon ama­teur et un réel ouvrage une fois le pro­duit fini.
  • des col­lec­tions d’ou­vrages, en leur faisant béné­fici­er d’une répu­ta­tion nor­male­ment pos­i­tive résul­tant d’un tra­vail de longue haleine. Si votre ouvrage, tout frais sur le marché, intè­gre une mai­son d’édi­tion avec une bonne répu­ta­tion et un fort taux d’en­gage­ment, vous béné­ficierez naturelle­ment de la con­fi­ance de vos pre­miers lecteurs.
  • la logis­tique des livres de ses auteurs. Référence­ment sur les grands réseaux de dis­tri­b­u­tion, envoi des com­man­des de livres, compt­abil­ité et verse­ment des droits d’au­teurs ou rétrocessions.
  • la dif­fu­sion de livres à échelle plus ou moins grande selon ses capac­ités et selon la qual­ité de l’ou­vrage. Con­tact presse, dédi­caces en libraires, par­tic­i­pa­tions en salons, autant d’in­vestisse­ments bien sou­vent insoupçon­nés par le grand pub­lic et même les auteurs.

Une maison d’édition déniche des talents, mais pas seulement…

Une mai­son d’édi­tion, c’est un peu la croisée des mon­des des sor­ties lit­téraires de demain. Inter­mé­di­aire dis­cret entre l’au­teur et le lecteur, face à l’aug­men­ta­tion expo­nen­tielle de nou­veaux par­ti­c­uliers s’es­sayant à l’écri­t­ure, elles sont con­traintes de sélec­tion­ner leurs prochaines sor­ties par­mi une con­cur­rence tou­jours plus impor­tante. Au bout de la chaîne, c’est effec­tive­ment moins de 1% des man­u­scrits chaque année qui demeurent retenus par les maisons d’édi­tion sous la coupelle d’un con­trat d’édi­tion à compte d’édi­teur, c’est-à-dire une pub­li­ca­tion prise en charge finan­cière­ment de A à Z par la mai­son d’édition et assor­ti d’un à‑valoir (un pécule cor­re­spon­dant à une avance sur les ventes).

À ce titre, les maisons d’édi­tion peu­vent être con­sid­érées comme des struc­tures passeuses de textes et dénicheuses de tal­ents, en cher­chant à éditer les man­u­scrits les plus à même de cor­re­spon­dre à leur ligne édi­to­ri­ale mais aus­si à la demande des lecteurs, eux-mêmes de plus en plus sollicités.

Pourquoi tant de refus par les maisons d’édition ?

Chez les prin­ci­paux édi­teurs, il y a beau­coup d’ap­pelés, mais peu d’élus. La liste de mai­son d’édi­tion en France n’est pas infinie, et beau­coup se spé­cialisent exclu­sive­ment dans cer­tains gen­res lit­téraires : sci­ences humaines, livres de sci­ence-fic­tion, lit­téra­ture ésotérique… Si cette sélec­tion peut-être source d’in­com­préhen­sion ou de frus­tra­tion pour les auteurs ajournés, elle ne reflète qu’une réal­ité : à mesure que nous con­sta­tons une com­pres­sion du marché des ventes de livres, le vol­ume de nou­velles paru­tions elles, en rai­son du développe­ment de l’au­toédi­tion et de la microédi­tion notam­ment, ne cessent de croître. Un édi­teur est effec­tive­ment en mesure de pub­li­er stricte­ment la quan­tité d’au­teurs et d’ou­vrage qu’elle sera en capac­ité de pro­mou­voir au grand pub­lic et surtout assur­er la dif­fu­sion de livres qui cor­re­spon­dent à sa ligne édi­to­ri­ale, garan­tis­sant par son tra­vail des ouvrages sélec­tion­nés à l’at­ten­tion des lecteurs. Heureuse­ment, d’autres alter­na­tives au sché­ma d’édi­tion clas­sique exis­tent et per­me­t­tent à cer­tains auteurs d’être pub­liés dans d’autres con­di­tions et faire con­naître leur livre notam­ment par le fameux con­trat à compte d’au­teur.

Une sélection de livres de notre maison d’éditionVoir tous

Si cet arti­cle sur les maisons d’édi­tion et leur fonc­tion­nement vous a plu, vous pou­vez laiss­er un com­men­taire ou vous abon­ner par e‑mail à notre let­tre d’in­for­ma­tion. Nous vous invi­tons aus­si à jeter un coup d’œil sur les belles paru­tions de notre mai­son d’édi­tion et pourquoi pas même envoy­er votre man­u­scrit

Restons en contact !

Abon­nez-vous à notre let­tre d’in­for­ma­tion et recevez des con­seils de lecture.

Qu’avez-vous pen­sé de l’article ? 

Cliquez sur les étoiles pour le noter ! 

Aver­age rat­ing 4.4 / 5. Vote count : 9

Pas encore d’avis. Soyez le pre­mier à not­er cet article 

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

close

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifié indépendamment
37 avis