Qu’est-ce qu’une maison d’édition ?

qu-est-ce-qu-une-maison-d-edition

Parfois confondue avec les librairies, les cabinets d’écrivains publics, les bibliothèques, ou les clubs de lecture, la nature des maisons d’édition reste bien souvent méconnue auprès du grand public ou même d’auteurs en devenir. Et il est vrai qu’avec leur image hermétique, il est plus difficile de définir ce qu’est une maison d’édition qu’une papeterie ! Car ces structures, à la fois tant convoitées par certains et remises en question par d’autres, demeurent centrales dans la chaîne du livre, mais encore faut-il comprendre ce qu’est une maison d’édition aujourd’hui.

Comment est définie une maison d’édition ?

En France, l’activité d’une maison d’édition n’est pas soumise à des certifications précises. S’il est vrai que certains diplômes permettent des formations spécialisées, comme le BTS édition, diverses licences professionnelles, ou encore le Master mention métier du livre et de l’édition, une maison d’édition n’est pas le siège du simple métier d’éditeur, mais une entité empirique devant relever d’un large domaine de compétences dépassant de très loin la simple sélection d’un comité de lecture.

Devant évidemment exceller tant dans la conception technique des ouvrages que dans leur conception éditoriale, une maison d’édition regroupe le savoir-faire d’un ensemble de corps de métier afin de répondre d’aptitudes aiguës dans des ressources éditoriales, commerciales, humaines, administratives, légales ou comptables, voir même logistique lorsqu’il s’agit de participer à des événements littéraires lors de foires et salons. Si cette organisation varie évidemment d’une structure à une autre selon la taille, une maison d’édition se définit traditionnellement par la qualité de sélection de ses auteurs, puis du traitement de ses ouvrages selon des règles éditoriales strictes afin d’en assurer la commercialisation et ainsi, donner vie tant au savoir qu’à des univers nouveaux.

Actuellement, près de dix mille maisons d’édition sont présentes sur le marché français selon le Syndicat national de l’édition, mais seulement 1,3% d’entre elles, principalement sur Paris, d’après ActuaLitté.com, possèdent un catalogue supérieur à cent livres et répondent à la précédente définition. À l’inverse, 87,1 % d’entre elles possèdent moins de dix livres à leurs catalogues. Nous parlons ici de microédition bien souvent sous statut associatif.

Tous nos livresVoir tous

Quel est le rôle d’une maison d’édition ?

Dans une aire dite d’ubérisation et du « tout faire soi-même », le rôle d’une maison d’édition peut paraître flou pour le grand public ou auprès d’auteurs néophytes. Après tout, pourquoi faire appel à une maison d’édition alors qu’il est désormais possible d’imprimer soit même son fichier .pdf en cinquante exemplaires ? Bien souvent, il y a méprise.

Actuellement d’après le Centre National du Livre (CNL) environ soixante-sept mille ouvrages sont publiés chaque année tous secteurs confondus. Autant vous dire que l’édition de votre manuscrit se doit d’être pointue si vous souhaitez commencer par être crédible au milieu de cette concurrence. Et c’est ici qu’interviennent les maisons d’édition. Tant par la sélection de leurs manuscrits, que par leur travail éditorial sur les ouvrages publiés, le référencement dans les canaux de distribution et leur capacité de diffusion. Les maisons d’édition assurent l’exécution d’une multitude de tâches allant au-delà des capacités du simple écrivain. Ainsi, leur rôle est donc central dans la chaîne du livre. Elles centralisent :

  • la réception des manuscrits des auteurs aspirants. Leur sélection dépend ensuite de l’accueil du comité de lecture et de sa pertinence face au marché du livre.
  • le savoir-faire de nombreux professionnels de l’édition, comme vu précédemment. C’est par leur travail, indispensable tant sur la correction, la mise en page, la couverture, qui permet de faire la différence entre un simple brouillon amateur et un réel ouvrage une fois le produit fini.
  • des collections d’ouvrages, en leur faisant bénéficier d’une réputation normalement positive résultant d’un travail de longue haleine. Si votre ouvrage, tout frais sur le marché, intègre une maison d’édition avec une bonne réputation et un fort taux d’engagement, vous bénéficierez naturellement de la confiance de vos premiers lecteurs.
  • la logistique des livres de ses auteurs. Référencement sur les grands réseaux de distribution, envoi des commandes de livres, comptabilité et versement des droits d’auteurs ou rétrocessions.
  • une diffusion à échelle plus ou moins grande selon ses capacités et selon la qualité de l’ouvrage. Contact presse, dédicaces en libraires, participations en salons, autant d’investissements bien souvent insoupçonnés par le grand public et même les auteurs.

Les maisons d’édition, dénicheuses de talents

Une maison d’édition, c’est un peu la croisée des mondes des sorties littéraires de demain. Intermédiaire discret entre l’auteur et le lecteur, les maisons d’édition, face à l’augmentation exponentielle de nouveaux particuliers s’essayant à l’écriture, sont contraintes de sélectionner leurs prochaines sorties parmi une concurrence toujours plus importante. Au bout de la chaîne, c’est effectivement moins de 1% des manuscrits chaque année qui demeurent retenus par les maisons d’édition sous la coupelle d’un contrat dit à compte d’éditeur, c’est-à-dire pris en charge financièrement en entier par la maison d’édition et assorti d’un à-valoir (un pécule correspondant à une avance sur les ventes).

À ce titre, les maisons d’édition peuvent être considérées comme des structures passeuses de textes et dénicheuses de talents, en cherchant à éditer les manuscrits les plus à même de correspondre à la demande des lecteurs, eux-mêmes de plus en plus sollicités. Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus donc, et si cette sélection peut-être source d’incompréhension ou de frustration pour les auteurs ajournés, elle ne reflète qu’une réalité : à mesure que nous constatons une compression du marché des ventes de livres, le volume de nouvelles parutions elles, en raison du développement de l’autoédition et de la microédition notamment, ne cessent de croître. Une maison d’édition, est effectivement en mesure de publier strictement la quantité d’auteurs et d’ouvrage qu’elle sera en capacité de promouvoir au grand public ! Et ainsi garantir par son travail des ouvrages sélectionnés à l’attention des lecteurs. Heureusement, d’autres alternatives au schéma d’édition classique existent et permettent à certains auteurs d’être publiés dans d’autres conditions, notamment par le fameux contrat à compte d’auteur.

Restons en contact !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et recevez des conseils de lecture.

Qu'avez-vous pensé de l'article ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 7

Pas encore d'avis. Soyez le premier à noter cet article

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restons en contact !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et recevez des conseils de lecture.