Dernière mod­i­fi­ca­tion le 5 novem­bre 2022 par La Com­pag­nie Littéraire

Vous venez de pub­li­er votre nou­veau roman et peut-être avez-vous déjà fait un peu la pro­mo­tion de votre livre sur Inter­net. Désor­mais, vous envis­agez de par­ticiper à des séances de dédi­cace et autres salons lit­téraires dans le but de con­quérir de nou­veaux lecteurs. Excel­lente ini­tia­tive ! Main­tenant, mieux vaut être bien pré­paré pour obtenir des résul­tats à la hau­teur de votre investisse­ment. Sans quoi, vous risquez d’abandonner rapi­de­ment ! Que vous soyez autoédité ou sous la ban­nière d’une mai­son d’édition, la con­cur­rence entre auteurs est actuelle­ment très forte, et met­tre vos pieds sous la table d’un stand sera large­ment insuff­isant pour vous démar­quer de vos voisins. Or, ce tra­vail de ter­rain peut vite vous revenir cher et occu­per une majeure par­tie de votre temps libre. Il est pour­tant indis­pens­able à la pro­mo­tion de votre livre ! Pour réus­sir votre séance de dédi­cace, mieux vaut met­tre le paquet, et réfléchir à la meilleure façon de procéder. Pour vous per­me­t­tre d’atteindre vos objec­tifs en salon, voici cinq points clés.

1) Bien choisir le lieu de la séance de dédicace et envoyer une candidature qui sort du lot

Par­ticiper à des salons lit­téraires pour ven­dre vos livres, et y effectuer des dédi­caces, quoi de plus logique ? Pour­tant, c’est dans ce type de man­i­fes­ta­tion où vous serez le plus en proie à la con­cur­rence. Soyez inven­tif ! Vous avez écrit un livre sur la mus­cu­la­tion ou un guide à l’usage des coachs sportifs ? Con­tactez des salles de sport pour une séance de dédi­cace. Vous avez écrit un livre sur les chats ? Pro­posez votre ouvrage à une ani­ma­lerie ou une SPA. Il y a autant d’exemples pos­si­bles que de types d’ouvrages.

Ne vous fiez pas à la taille des salons

Les plus grands, les plus réputés et les plus chers, ne sont pas for­cé­ment ceux qui vous apporteront les meilleurs résul­tats en matière de vente et de renom­mée. Vous y serez anonyme et noyé « dans la masse » ou dans l’ombre des grands noms. Le plus impor­tant demeure votre régu­lar­ité ! Faire une séance de dédi­cace une fois par an n’est pas très effi­cace pour boost­er la pro­mo­tion de votre livre, 2 – 3 fois par mois, c’est déjà mieux. Expéri­mentez de nom­breux salons, dans des zones géo­graphiques pré­cis­es. Mis­ez aus­si sur les salons les plus mod­estes en matière de taille et du nom­bre d’entrées de vis­i­teurs où vous avez plus de chance de mar­quer les esprits et peut-être même retrou­ver votre lec­torat d’une année à l’autre. Vous aurez par­fois de bonnes sur­pris­es. Pour ven­dre son livre, un salon avec peu de vis­i­teurs, mais avec des vis­i­teurs de bonne qual­ité peut être plus probant qu’un salon avec 20 000 entrées, mais un pub­lic de « curieux. » Sor­tir de l’anonymat demande de nom­breuses années de patience et de tra­vail, soyez persévérant !

Lire aussi  Salon du livre : comment bien s'y préparer ?

Envoyer une bonne candidature en temps et en heure

Si par­fois quelques désis­te­ments peu­vent vous per­me­t­tre de par­ticiper in extrem­is à une man­i­fes­ta­tion, la meilleure façon de procéder est de repér­er les salons qui vous intéressent, et de pos­tuler dès l’ouverture des can­di­da­tures. Cer­taines séances de dédi­cace peu­vent même se prévoir 6 à 8 mois avant… Ne comptez pas sur la chance, soyez réac­t­if, achetez un cal­en­dri­er ! Spécifiez‑y la date de vos man­i­fes­ta­tions, mais aus­si la péri­ode d’ouverture des inscrip­tions, bien sou­vent iden­tique d’une année à l’autre pour être sûr d’en­voy­er votre can­di­da­ture le plus tôt pos­si­ble. Notez‑y aus­si la date de clô­ture des inscrip­tions afin de max­imiser vos chances d’être retenu pour une séance de dédicace.

Ceci est un out­il indis­pens­able à l’or­gan­i­sa­tion des salons. Sinon, un tableau Excel peut faire l’affaire.

N’hésitez pas à join­dre des pho­tos de votre stand et bien enten­du une liste de votre pro­duc­tion lit­téraire. Ajoutez‑y, si vous en avez, des coupures de presse et des avis de lecteurs. Soyez con­cis. Si vous êtes aus­si illus­tra­teur, prof­itez de cette can­di­da­ture pour faire décou­vrir votre coup de pinceau. Bon nom­bre de salons du livre met­tent aus­si en avant les auteurs/illustrateurs. Enfin, pour les salons en extérieur ou néces­si­tant du matériel, lis­tez les équipements dont vous dis­posez : bar­num (et pas ton­nelle de jardin s’il vous plaît), tables, chais­es, vit­rine… tant d’éléments qui ras­sureront les organ­isa­teurs sur votre autonomie.

2) Un beau stand est un stand qui fait vendre !

Sur votre stand de livres, oubliez le désor­dre ! En moyenne, il faut moins de deux sec­on­des pour capter le regard d’un vis­i­teur. Préférez des nappes adap­tées à la sur­face dont vous dis­posez pour votre séance de dédi­cace. Il est si inesthé­tique de voir un bout-de-table à nu dépass­er. Oubliez aus­si la nappe de pique-nique que vous utilisez avec votre grand-mère, et préférez inve­stir dans des mod­èles neu­tres et à l’image de vos livres et univers. Il est impératif que la présen­ta­tion de votre stand per­me­tte aux vis­i­teurs d’iden­ti­fi­er le genre lit­téraire dans lequel vous évoluez. Vous aurez large­ment le temps de présen­ter vos livres, une fois le vis­i­teur arrêté à votre stand. Inutile alors d’encombrer votre stand de gad­gets, qui fatiguent la vue des vis­i­teurs qui par­fois ont fait 50 stands avant le vôtre. Investis­sez plutôt dans des présen­toirs à livres, dans quelques fly­ers et mar­que-pages – qui dis­tribués, per­me­t­tent de créer un con­tact avec le vis­i­teur – et même une ban­nière ou à la rigueur un kaké­mono, qui peu­vent faire la dif­férence lors de votre séance de dédicace.

Lire aussi  (Poésie) Leçon d’écriture 2 : e caduc, synérèse/diérèse, enjambement

3) De l’importance de la communication avec le public

Avant d’espérer faire quelques sig­na­tures, il faut par­venir à séduire vos futurs lecteurs et provo­quer l’acte d’achat. Si vous avez la chance d’être sous l’aile d’une mai­son d’édition, cette tâche sera bien plus aisée : le com­mer­cial se charg­era de rabat­tre les pas­sants vers vous, tout en intro­duisant votre univers et votre livre. Reste alors à parachev­er la vente, voire sim­ple­ment sign­er votre livre et échang­er ain­si peut-être avec un futur fan !

Si vous êtes seul à votre stand, le proces­sus sera un peu dif­férent. Pour réus­sir votre séance de dédi­cace, soyez entre­prenant. Saluez les vis­i­teurs qui s’arrêtent à votre stand d’une voix assurée (le « bon­jour » fluet risque plus de les faire fuir qu’autre chose). Si vous observez qu’ils passent leur chemin, lancez ponctuelle­ment de brèves phras­es d’accroche pour par­venir à capter leur atten­tion. Peut-être que votre livre fait par­tie de leur genre lit­téraire de prédilec­tion, mais qu’ils ne le savent pas encore ! En tant qu’auteur pour l’instant mécon­nu, vous vous devez d’être entre­prenant avec le pub­lic et faire preuve d’éloquence. Entraînez-vous si néces­saire. La tech­nique du miroir ce n’est pas seule­ment dans les films. Toute­fois, ne forcez pas les ventes et ne surenchéris­sez pas à pro­pos de votre pro­duc­tion lit­téraire. Mieux vaut ne pas faire une vente que la faire à quelqu’un qui par principe, n’accrochera pas à votre livre. Priv­ilégiez le réc­it de quelques anec­dotes d’écriture au pam­phlet sur l’imperfection du genre humain et à la dif­fi­culté de sor­tir du lot quand on est auteur. En procé­dant ain­si, vous devriez déjà par­venir à faire quelques dédicaces !

Aus­si ne vous lais­sez pas décon­cen­tr­er par un voisin trop bavard, défaitiste, ou des con­di­tions par­fois dif­fi­ciles : bruit, chaleur, cadre oppres­sant, passez out­re ! Gardez à l’esprit que les con­di­tions idéales pour une séance de dédi­cace sont très rares, et qu’il y aura tou­jours un élé­ment per­tur­ba­teur. Vous avez très peu de temps pour faire votre tra­vail de dif­fu­sion. Un créneau de dédi­cace peut être très court donc ne gâchez pas tout, sim­ple­ment pour une quel­conque gêne. Restez con­cen­tré. Même si les vis­i­teurs sont peu nom­breux oubliez votre smart­phone qui réduit à néant vos chances de con­clure des ventes.

4) Un salon au top avec une bonne organisation

Pour réus­sir votre séance de dédi­cace, mieux vaut être organ­isé en amont ! Le jour J, tout s’accélère et vous serez déjà bien occupé entre le tra­jet, le mon­tage et démon­tage du stand et vos ventes. Préférez une nuit à l’hôtel, cham­bre d’hôte ou camp­ing, quand le tra­jet dépasse les cent kilo­mètres. Et ne faites pas de réser­va­tions à la dernière minute. Cer­tains salons ont lieu dans de petites bour­gades où l’hébergement le plus proche peut être vite vic­time de son suc­cès. Pré­parez vos effets de couchages et de toi­lette la veille afin d’économiser du temps et de l’énergie le matin de votre départ. À ce titre, n’hésitez pas à abuser d’une check-list des indis­pens­ables, pour ne rien oublier !

Lire aussi  Écrire un dialogue : 7 erreurs à ne surtout pas commettre
Ceci est un out­il indis­pens­able pour garder son énergie tout le long de la séance de dédicace.

Une fois le tra­jet et le mon­tage effec­tués, il va fal­loir pass­er aux ventes. Or, la tran­si­tion peut être dif­fi­cile, si vous êtes par­ti très tôt le matin et que l’installation a été laborieuse en rai­son d’un tra­jet houleux, d’un sta­tion­nement dif­fi­cile, d’escaliers un peu trop auda­cieux pour accéder au stand ou encore, en rai­son de prob­lèmes divers liés à l’organisation. À cet effet, voici un con­seil sérieux, achetez vite un ther­mos de café pour pal­li­er la fatigue qui peut se faire ressen­tir dès la pre­mière heure de la séance de dédi­cace ! Pensez aus­si à pren­dre de quoi vous sus­ten­ter, surtout si vous êtes seul. Pour réus­sir une séance de dédi­cace, il n’y a pas un instant à per­dre. Une pause midi faite sur le stand peut par­fois apporter quelques ventes. Préférez un repas léger, pour garder une con­cen­tra­tion opti­male, et rapi­de­ment con­som­ma­ble. Prévoyez aus­si un fond de caisse pour avoir tou­jours la mon­naie qu’il faut, et éventuelle­ment un appareil à carte bleue. Qui n’a jamais loupé une vente parce qu’il ne dis­po­sait pas d’une TPE ? Cer­tains mod­èles sont peu onéreux et acces­si­bles aux auteurs en microentreprise.

5) Savoir quand et comment quitter une séance de dédicace

À la fin de votre salon, pensez tou­jours à saluer et remerci­er l’organisation. Ne soyez pas farouche et témoignez de votre grat­i­tude même si vous n’êtes pas par­venu à vos objec­tifs lors votre séance de dédi­cace. S’il y a lieu et avec l’expérience, faites aus­si état des points à amélior­er auprès d’un organ­isa­teur ouvert aux retours. Entretenez aus­si des rela­tions saines avec vos voisins. Les expéri­ences de cha­cun sont bonnes à pren­dre. Les salons, c’est l’occasion de pro­mou­voir son livre à tra­vers les ren­con­tres et faire la con­nais­sance de nou­veaux parte­naires, auteurs, libraires et édi­teurs, que vous serez d’ailleurs amené à crois­er régulière­ment lors de vos séances de dédi­caces. Cela vous aidera à évoluer, à pren­dre con­science des points à amélior­er dans votre stratégie et peut-être obtien­drez-vous aus­si de nou­velles occa­sions de salons. Soyez respectueux et surtout, ne rem­ballez jamais votre stand avant l’heure ! Si les ventes ne sont pas au ren­dez-vous de votre côté, ce n’est peut-être pas le cas de votre voisin et les vis­i­teurs vous voy­ant pli­er bagage, penseront que l’événement est ter­miné et ne vien­dront plus regarder les stands. Vous risquez à ce titre de vous met­tre à dos des organ­isa­teurs, des voisins et par­fois même, per­dre votre cau­tion si cau­tion il y a.

Soyez pro­fes­sion­nel, et avec de la déter­mi­na­tion vos séances de dédi­caces seront de plus en plus fructueuses. Votre pro­jet lit­téraire le mérite bien !

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vérifié indépendamment
41 avis