Dernière modification le 27 mars 2024 par La Compagnie Littéraire

S’il y a bien une question que se pose tout aspirant auteur, c’est de savoir comment on devient réellement auteur. Rêve pour certains, métier-passion pour d’autres, ce choix de « carrière » n’est en réalité pas donné à tout le monde et le talent littéraire seul ne suffit pas.

Derrière chaque – bon – livre que vous pouvez trouver en librairie, il y a des heures d’efforts, de remise en question, d’apprentissage constant, mais aussi de résilience.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la manière de devenir auteur, mais aussi voir que publier un livre est loin d’être une fin en soi pour y parvenir.

Un esprit créatif

Que ce soit pour écrire un essai littéraire ou un roman, être auteur, c’est avant tout savoir faire preuve de créativité et apporter quelque chose de nouveau à la société. Sachant que “tout a déjà été écrit”, il vous faudra non seulement une idée originale pour sortir du lot, mais aussi une approche novatrice.

Nourrissez votre inspiration, soyez ouvert à tous les sujets possibles et imaginables, intéressez-vous à ce qui vous entoure, les bons écrivains sont souvent en plus de fins analystes !

De la discipline

Griffonner quelques mots, quelques phrases de manière aléatoire sur un carnet peut être une méthode comme une autre pour se lancer dans l’écriture. Mais si vous avez réellement pour ambition de créer une œuvre unique et qui saura marquer les esprits, il vous faudra faire preuve de discipline.

Cette discipline peut se matérialiser par le fait d’écrire un peu tous les jours, mais aussi peaufiner vos différents jets pour ne garder que le meilleur. En tout cas, il vous faudra consacrer pas mal de temps à votre processus de création. Et le temps, encore faut-il l’avoir !

Un bon style

Certaines personnes ont une forme innée de talent pour l’écriture ; elles ont une véritable “patte”. Même si c’est votre cas, et aussi talentueux que vous soyez, il faut savoir qu’un style se travaille et qu’il faut parfois se former. Avec la meilleure volonté du monde, il est tentant d’abuser de figures de style, de vouloir sans cesse enrichir son texte, et ce, parfois même au détriment de sa fluidité.

Bien que l’écriture soit une activité assez solitaire, participer à des ateliers d’écriture est un bon moyen d’enrichir son style, de travailler le rythme de sa prose et de se constituer un réseau de personnes à même de juger votre récit.

📚 Lire aussi :  Promouvoir son livre : le guide complet 2024

Il existe aussi des cours d’écriture littéraire, parfois même dispensés par des auteurs célèbres, qui peuvent être un point d’appui efficace pour votre projet.

La capacité à accepter les critiques

Bien que la capacité à accepter les critiques ne détermine pas réellement si vous êtes un bon écrivain ou non, elle vous sera utile tout le long de votre prospection des maisons d’édition, mais aussi durant les étapes de publication.

Si vous vous offensez pour chaque remarque que vous fera un éditeur, qu’en sera-t-il lors des premiers retours des lecteurs qui ne seront pas tous unanimement élogieux ? 

Savoir se remettre en question

Un auteur qui ne sait pas se remettre en question aura du mal à évoluer et à améliorer son univers. L’auto-évaluation critique reste l’un des fondamentaux d’un bon auteur. Certes, cela demande de savoir écouter les conseils d’autrui, de faire la part entre ceux qui sont légitimes et ceux qui ne le sont pas, mais en favorisant un échange autour de votre œuvre, vous ne pouvez que l’améliorer ! 

De la résilience

Aujourd’hui il y a presque plus d’auteurs que de lecteurs, et il existe un nombre incalculable de personnes qui écrivent de très bons livres.

Se faire une place, à défaut de devenir célèbre, est donc assez complexe, et ce, même si vous cochez toutes les cases. Il y aura souvent des déceptions, et certains genres littéraires sont plus porteurs que d’autres.

Si vous écrivez une pièce de théâtre ou un recueil de poèmes, il vous sera plus difficile de devenir un écrivain à succès. C’est comme ça !

Comment se lancer dans une carrière d’écrivain ?

Il existe deux solutions pour entamer une carrière d’écrivain :

  1. Se faire connaître en tant que personnalité et ensuite publier un livre.
  2. Publier un livre et se faire connaître par la suite.

La première solution demande une certaine aisance relationnelle. Il faut être capable de se constituer et de développer un réseau, de gagner en visibilité sur les réseaux sociaux, ou pourquoi pas même de s’illustrer dans un autre domaine plus “vendeur” avant de promouvoir sa production littéraire.

Parfois aussi, il faut apprendre à maîtriser les algorithmes des différentes plateformes d’écriture, si votre objectif est de percer sur des plateformes du type Wattpad.

La seconde demande de la persévérance (la première aussi, vous l’aurez remarqué). Il vous faudra soumettre votre projet à plusieurs maisons d’édition, essuyer parfois une dizaine voire une centaine de refus, vous tourner vers des moyens alternatifs d’édition, comme le contrat d’édition à compte d’auteur ou l’auto-édition.

Ensuite, il vous faudra multiplier les actions : participer à des salons du livre, solliciter des interviews à la radio, donner des conférences, jouer partout le VRP. Un travail de longue haleine, mais qui sera récompensé si vous utilisez les bons leviers.

Les agents littéraires sont assez répandus dans le monde anglo-saxon, et peu en France, même si certaines entreprises comment à proposer ce service. Il s’agit ni plus ni moins que d’intermédiaires entre les auteurs et les éditeurs.

Moyennant un forfait fixe ou un pourcentage sur les ventes de votre futur livre, les agences littéraires aident les aspirants auteurs à trouver une maison d’édition et à négocier une à valoir ou un pourcentage décent. Certaines agences se proposent même d’analyser un manuscrit pour déceler les forces et les faiblesses et se prononcer quant à son potentiel commercial.

Recourir à ce type de professionnel peut être une bonne initiative pour les auteurs aspirants. Mais c’est comme pour tout, encore faut-il bien tomber !

Les études et les formations pour devenir écrivain

Sans tomber dans les lieux communs, devenir écrivain ne nécessite pas réellement de diplôme.

Quel que soit l’éditeur auquel vous adressez votre manuscrit, celui-ci ne sera pas plus enjoué à l’idée de vous publier si vous lui présentez fièrement un master en lettres que si vous omettez tout simplement de parler de vos études dans votre présentation. 

Soyons clairs : votre parcours n’a aucune importance et d’ailleurs la plupart des auteurs à succès n’ont même pas de par leur cursus la fibre littéraire. Mais attention. Cela ne signifie pas que vous devez à tout prix tourner le dos à toute forme d’instruction. Des études d’assistant d’édition, de lecteur-correcteur, d’écrivain public, même de bibliothécaire peuvent vous être utiles pour cerner les rouages de la chaîne du livre et améliorer vos capacités rédactionnelles.

Simplement, gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un prérequis, loin de là !

En revanche, méfiez-vous des formations en ligne ultra aguicheuses qui vous permettent monts et merveilles pour vous apprendre à écrire un best-seller… 

Au fait, quelle est la différence entre un auteur et un écrivain ?

Avant de nous poser la question de la différence entre ces deux termes, cherchons du côté des définitions. Selon le Larousse :

  • Auteur : Créateur d’une œuvre didactique, littéraire, artistique, etc. Le terme peut être aussi employé comme synonyme d’écrivain : personne qui fait profession d’écrire, homme ou femme de lettres.
  • Écrivain : Personne qui compose des ouvrages littéraires ; homme, femme de lettres.

En théorie, la différence entre les deux termes semble assez légère quant à la sémantique. 

Toutefois, si l’on creuse un peu… 

Concrètement, un écrivain écrit une œuvre littéraire, alors qu’un auteur peut être à l’origine d’une toile, d’une simple notice didactique, ou des paroles d’une chanson. 

Le terme “écrivain” est aussi parfois employé de manière plus pompeuse, par exemple pour faire référence à un auteur publié ou dont c’est le métier et source principale de revenus.

Comment être reconnu et réussir en tant qu’écrivain ?

Tout auteur aspirant a pour ambition d’être lu, et à large échelle. De voir son livre présent sur tous les étalages des grandes librairies, de faire des passages à la télévision, d’être sollicités par la presse et que des centaines voire des milliers de lecteurs se pressent à une séance de dédicace pour obtenir le tant convoité exemplaire signé par la main de l’auteur.

📚 Lire aussi :  Quels logiciels utiliser pour écrire un livre ?

En effet, rares sont les écrivains qui écrivent pour leur seul plaisir et qui veulent que leurs écrits restent dans la sphère privée.

En revanche, tout le monde veut être entendu. Mais la reconnaissance ne tombe pas du ciel et le talent est rarement rémunéré à sa juste valeur. Pour cause, en France, 90 % des auteurs touchent moins du SMIC et la plupart ne génèrent qu’un maigre revenu complémentaire mensuel voire annuel. 

Alors, comment réussir en tant qu’écrivain ?

Eh bien, il n’y a pas de secret. Quand bien même une maison d’édition ayant pignon sur rue consent à vous éditer, il va vous falloir travailler votre image, construire une communauté, vous investir dans toute action promotionnelle qui se présente à vous… et c’est le parcours du combattant.

C’est d’ailleurs pour cette raison que fleurissent en librairie de plus en plus d’ouvrages écrits par des personnalités : politiques, influenceurs, etc.

Aujourd’hui, il est bien plus simple de voir le livre comme un objet dérivé que de laisser une place aux petits nouveaux, aux auteurs débutants.

Néanmoins, les occasions et solutions pour se faire connaître en tant qu’écrivain ne manquent pas. Pour ce faire, il y a :

  • Les salons du livre,
  • Les événements dans les bibliothèques et médiathèques,
  • Les conférences thématiques (littérature, histoire, etc., selon la nature de
  • votre ouvrage),
  • Les concours de nouvelles,
  • Les plateformes dédiées à l’écriture, etc.

À partir de quel moment peut-on dire que l’on est écrivain ?

Certains diront à partir du moment où on en vit, d’autres dès lors que l’on est publié dans une grande maison d’édition.

Mais vouloir devenir auteur c’est servir un dessein bien plus profond. La plupart des écrivains célèbres sont profondément habités par leur œuvre. Ils ont su braver les difficultés, survivre aux critiques, tout en étant à l’écoute des besoins de leurs lecteurs. 

Soyez conscient que quelle que soit la stratégie que vous allez mettre en place pour vous illustrer dans une carrière d’écrivain, vous serez jugé, critiqué, et rarement soutenu. Et à ceci, aucune formation ni aucun cursus ne vous y prépare concrètement. 

En bref, si vous aspirez à devenir auteur, ayez confiance en vous et en vos œuvres, mais restez pragmatique. Le monde de l’édition n’est pas tout rose.

Vous avez terminé d’écrire votre livre et vous souhaitez le soumettre à notre maison d’édition ?

Recevez chaque mois :

✔️ Des interviews exclusives d’auteurs 🎙️,

✔️ Une sélection de livres à lire 📚,

✔️ … et bien plus encore !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifié indépendamment
50 avis