Dernière mod­i­fi­ca­tion le 5 novem­bre 2022 par La Com­pag­nie Littéraire

Après Sur le sable et le vent (2014), Comme une cape de soie écar­late (2012) et Mon coeur fra­cassé (2010), Bernard Fet­ter pré­pare actuelle­ment son nou­veau recueil La pierre du seuil à paraître prochaine­ment dans le cat­a­logue de livres de notre mai­son d’édi­tion.

Trente cinq poèmes pour la douleur et l’absence
Pour la présence et la douceur
Trente cinq poèmes comme on cueille une fleur
Pour l’offrir à celle qui partage mes confidences

Fetter la pierre du seuil

Interview Bernard Fetter — La Pierre du Seuil

La Com­pag­nie Lit­téraire : Depuis com­bi­en de temps écrivez-vous ?

Bernard Fet­ter : J’écris régulière­ment depuis les années 1980. Mais je me suis décidé à pub­li­er que en 2010, suite à la dis­pari­tion de mon fils.

CL : Qu’est ce qui vous pousse à écrire ?

BF : L’envie de met­tre des mots sur des sen­ti­ments, des moments, gais ou tristes. J’écris prin­ci­pale­ment de la poésie. Quant à mes écrits pour les enfants c’est pour retrou­ver l’innocence je pense, mais cela ne marche pas.

CL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

BF : Rien de bien nou­veau, l’amour, l’absence, la douleur et les enfants.

CL : Vous arrive-t-il de man­quer d’inspiration (si oui que faites-vous pour la retrouver ?)

BF : Oui et rien de par­ti­c­uli­er. J’écris encore et encore et par­fois je trouve.

CL : Quels sont vos pro­jets d’écriture (court, moyen, long terme) ?

BF : Un nou­veau recueil de poésie pour sep­tem­bre 2016 (La pierre du seuil), et ensuite j’espère un livre pour enfants dont j’attends les illustrations.

CL : Quelle place a l’écriture dans votre vie, qu’est-ce qu’elle vous apporte ?

Lire aussi  Fabienne Lamour présente son recueil de poèmes Cœur en liberté : une ode à l'optimiste

BF : Con­traire­ment à beau­coup de gens, je n’écris pas tous les jours. J’ai des péri­odes plus ou moins longues et plus ou moins fructueuses. Mais dans ces moments là, c’est assez intense, même à me relever la nuit.

Une forme de sat­is­fac­tion peut-être quand je pense avoir réus­si un vers.

CL : Quels sont vos mots préférés ?

BF : Ten­dresse et esca­lope. Mais aus­si ami­tié et raton laveur

CL : Quelle est votre cita­tion préférée ?

BF : Je n’en ai pas. En ce moment j’aime bien : « Je préfère le vin d’ici que l’au delà » Pierre Dac mais aus­si « Chaque enfant que l’on enseigne est un homme que l’on gagne », Vic­tor Hugo dans son mag­nifique poème « Écrit après la vis­ite d’un bagne » tou­jours actuel hélas.

CL : Quel est votre livre préféré (édité par vos soins) ?

BF : Le prochain bien sur comme tout le monde !

CL : Quels sont vos auteurs préférés ?

Gar­cia Lor­ca et Aragon pour les poètes (mais aus­si Alfon­si­na Storni et Abdel­latif Laâbi) et Céline et Albert Cossery pour les romans.

Une pen­sée pour Char­lotte Del­bo ain­si que Car­ole Mar­tinez pour son « Cœur cousu ». Mais il y en a tant d’autres. Benoite Groult qui vient de nous quitter.

Benoite_Groult_-_Comédie_du_Livre_2010_-_P1390492
Benoite Groult — Comédie du Livre 2010, décédée le 20 juin 2016

CL : Qu’est ce qui est le plus dif­fi­cile dans le proces­sus de créa­tion de l’ouvrage ?

BF : Pour moi, la sélec­tion des poèmes et leur ordre dans le recueil. Cela me prend un temps fou avec par­fois des cor­rec­tions jusqu’au dernier moment.

CL : Quelle impor­tance a le titre d’un ouvrage/ qu’est ce qui fait un bon ou un mau­vais titre ?

Lire aussi  Alain Arnaud présente son recueil de nouvelles : Du Petit-Rhône à la Grand’ Bouche : Anecdotes, contes et poèmes autour d’un petit cabanon en Camargue

Con­cer­nant les miens, je ne sais pas vrai­ment, je mets du temps à me décider sur le titre. C’est du même ordre que la ques­tion précé­dente. À un moment le titre s’impose. Il ne peut pas y en avoir un autre.

Pour les livres que j’achète, je n’en tiens pas trop compte, il y a trop de titre mar­ket­ing qui exis­tent. Je me décide sen fonc­tion de l’auteur et/ou d’une impres­sion en feuil­letant. Par­fois je me trompe.

CL : Qu’est ce que pour vous un bon livre ?

BF : Celui qui ne me tombe pas des mains. Celui dont je me sou­viens longtemps. Celui qui me bouscule.

CL : Que pensez-vous du lien éditeur/auteur

BF : Il doit être fait de con­fi­ance même dans le cas du compte d’auteur comme moi. On attend tou­jours un retour vrai sur ce que l’on écrit.

CL : Quels sont vos regrets dans votre car­rière d’écrivain ?

BF : Je n’ai pas de car­rière d’écrivain. Mais j’essaie d’écrire.

CL : En résumé que pou­vez-vous dire de votre expéri­ence d’auteur ?

BF : Rien que pour le moment mag­ique où l’on tient dans ses mains son pre­mier livre édité, cela vaut le coup.

CL : Quels con­seils prodigueriez-vous aux jeunes auteurs ?

Écrire, écrire, écrire mais lisez Rilke, il le dit mieux que moi. « Let­tres à un jeune poète »

CL : Un dernier mot pour vos lecteurs ?

Soyez curieux, lisez. C’est l’une des dernières aven­tures du monde.

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Si vous voulez en savoir plus sur l’auteur, son inter­view est disponible ici. […]

Vérifié indépendamment
41 avis