Maison d'édition Paris : La Compagnie Littéraire 11-13 rue Vernier 75017 Paris

01 86 95 24 73 du lundi au vendredi de 10h à 18h

« Tous ceux qui choisissent – comme Stendhal – l’étude des faits pour en faire une base des raisonnements et des jugements, deviennent automatiquement dénonciateurs des préjugés de leur époque », écrit Anna Jasinska dans l’avant-propos de cet ouvrage.
L’auteur nous propose ici le dernier volet de sa trilogie intitulée Pauca intelligenti (Peu de paroles suffisent à qui sait comprendre) avec le souci d’une conclusion brillante et érudite, tant sur la recherche de la vérité et du bonheur que sur l’espoir de préserver
la civilisation des Hommes.
Si, pour Henri Beyle, le « Rebelle », il n’y a pas de bonheur possible sans vertu et justice (il est un précurseur déterminé de l’anti-racisme), d’autres « rebelles » font écho à ses propos à travers le Temps et l’Espace : hommes de science, Gens de lettres, philosophe.
Camille Flammarion, Théodore Monod, Blaise Cendrars, Nancy Cunard, Alexandre Vialatte, José Ortega y Gasset … Ces chercheurs de vérité sont comme des familles d’esprit qui se transmettent le flambeau, comme des « passeurs » qui nous accompagnent.

Commentaires

Commentaires

Poids 0.4 kg

Avis


Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Facta, facta, nihil praeter facta – Anna Jasinska”


%d blogueurs aiment cette page :