Dernière mod­i­fi­ca­tion le 5 novem­bre 2022 par La Com­pag­nie Littéraire

Logorallye

Le logorallye de Laurent Barbares

En cette belle sai­son esti­vale, j’é­tais avec mes amis en train de faire un fris­bee, une fois cette par­tie ter­minée nous avons pu faire un apéri­tif assez arrosé, j’é­tais exténué donc je suis ren­tré chez moi.

En ren­trant chez moi, j’ai cuis­iné une purée de pommes de terre prépré­parée dans mon apparte­ment soli­taire se situ­ant dans un des immenses grat­te-ciel de New York. La moquette tout effilochée par les ans s’écra­sait sous le poids de mes pieds se dirigeant vers la théière. Je ne rêvais que d’une tisane et de me plonger dans mon lit.

Soudain la porte d’en­trée vola en éclat sous les coups fra­cas­sants de ma femme. Le vis­age jouf­flu, par son opéra­tion den­taire de l’après-midi, et tout rouge par l’én­erve­ment, entra dans l’appartement.

Devant cette vio­lence inouïe, je me suis cru sur une autre planète. Mais la voir ain­si était telle­ment rigo­lo ! En mon for intérieur, je me ques­tion­nais sur cet énerve­ment inap­pro­prié. Et dans un méli-mélo de cris et de pleurs elle m’ex­pli­qua que l’opéra­tion avait coûté plus cher que prévu, me prit mon porte-mon­naie, me dilap­i­da de tous mes sous et retour­na à l’hôpi­tal pour régler la somme man­quante. Ahuri, je me plongeais dans mon lit et m’endormis.

Le logorallye de Bernard Viéville

Du haut d’un grat­te-ciel, une pomme de terre soli­taire, assise jouf­flue qu’une moquette ne l’est pas, apéri­tif en soli­taire face à l’immensité.

Lire aussi  C'est quoi un livre broché ?

C’est rigo­lo de dilapi­der la vague, son for intérieur.

C’est sem­piter­nel, sai­son après sai­son de s’effilocher.

Le logorallye d’Anne Clotilde de Winter

La théière encore fumante, portée par la sem­piter­nelle femme de cham­bre ressem­ble à un cliché. Les deux femmes assis­es sur des chais­es posées sur un tapis effiloché regar­dent le temps pass­er et au fond leur haine non éteinte. L’im­men­sité de leur rancœur est aus­si fra­cas­sante qu’un grat­te-ciel qui s’écroule.

Leurs rêves d’être soli­taire peut paraître rigo­lo s’il ne pre­nait pas l’am­pli­tude d’une planète.

Une des vieilles dames tente de soudoy­er la femme de cham­bre pour obtenir un apéri­tif à base de pomme de terre.

L’autre vieille éthérée fan­tasme sur la for­tune de sa soeur à dilapi­der dans l’im­men­sité de son pou­voir. Avec rage la vieille plonge sa main dans sa poche pour soudoy­er cette pau­vre femme de cham­bre pour qu’elle verse l’arsenic dans la tasse de sa soeur.

Mais à trop vouloir et en même temps, les deux soeurs s’écroulent sous le sourire de la femme de cham­bre héri­tière de leur fortune.

Le logorallye de Marc Loret

Pour sa pre­mière sai­son sur Loma, Mia avait choisi de suiv­re le robot “Jouf­flu” qui était chargé d’exé­cuter le trans­fert à par­tir du grat­te-ciel. La procé­dure était com­plexe. Il s’agis­sait de s’in­staller sur le fris­bee et attein­dre le transplaneur.

Depuis les derniers travaux de réamé­nage­ment, les ouvri­ers avaient posé de la moquette pour une ques­tion de con­fort. Mia s’as­sit sur un car­ré de moquette d’où l’un des fils s’ef­filochait. Elle pen­sa qu’un ouvri­er avait été soudoyé pour ne pas rem­plir sa tâche. Elle tira sur le fil­a­ment et un éclair de feu déchi­ra l’e­space éthéré. Mia se retrou­vé propul­sée dans l’im­men­sité de l’e­space, telle une vague défer­lant sur les rochers.

Lire aussi  5 morts insolites des écrivains

Son dernier repas de pommes de terre, bio végé­tale, cul­tivés en théière géante, sur la planète Ser­ro lui remon­ta dans la gorge. Elle regret­tait son dernier apéri­tif. Mia prit soudain con­science qu’elle n’é­tait plus sur le fris­bee. Ce n’é­tait pas rigo­lo. Elle était con­sciente dans son for intérieur, rav­agée, dans cet espace solitaire.

— Le monde, son monde avait changé.

— Il a changé ce monde.

Les règles

Faire un court texte en inclu­ant au moins quinze des vingt mots suivants :

  1. Soudoy­er
  2. Théière
  3. Dilapi­der
  4. Vague (nom)
  5. Jouf­flu
  6. Sai­son
  7. Apéri­tif
  8. Grat­te-ciel
  9. For intérieur
  10. Fris­bee
  11. Immen­sité
  12. Sem­piter­nel
  13. Éthéré
  14. Planète
  15. Moquette
  16. S’effilocher
  17. Rigo­lo
  18. Soli­taire
  19. Pomme de terre
  20. Fra­cas­sant

Et pour décou­vrir le logo­ral­lye de la liste 2 c’est ici.

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Et pour décou­vrir le logo­ral­lye de la liste 1 c’est ici. […]

Vérifié indépendamment
41 avis