Éditions la Compagnie Littéraire : Bernard Thaumiaux, bonjour. Dans quelques semaines paraîtra à la Compagnie Littéraire votre nouveau recueil de poèmes intitulé : L’Ombre insaisissable. Vous y relatez un parcours de voyageur, entre l’Afrique et la forêt amazonienne. Comment ce projet a-t-il vu le jour ?

Bernard Thaumiaux : Au début des années 1980, encouragé par une amie proche, je me suis lancé dans la course à pied. Après de nombreuses participations à des épreuves de longues distances (marathons, ultras marathons, 100km), quelques médias se sont intéressés à mes prestations. Cela m’a motivé à m’inscrire dans deux courses de renom… le Paris-Gao-Dakar non-stop en relais à 12 et la 1re transamazonienne en Guyane et au Brésil en solo. J’ai eu la chance de bénéficier de sponsors qui ont financé en totalité mes défis. Le journal Le Parisien m’a élu « coup de cœur » en athlétisme 1988 et là c’était parti pour de nombreuses années.

Éditions la Compagnie Littéraire : Vous semblez avoir voulu saisir des moments d’exception aussi fugitifs qu’exaltants. Le titre de votre ouvrage est en ce sens très évocateur. Comment ce titre s’est-il imposé à vous ?

Bernard Thaumiaux : C’est le fait d’avoir couru souvent de nuit dans des endroits improbables qui m’a inspiré ce titre surtout que je m’éclairais à la lampe frontale dans la jungle ou avec les phares de 4×4 en Afrique.

Éditions la Compagnie Littéraire : Dans les années 1980, époque des évocations poétiques de votre périple, s’aventurer dans ces régions-là n’allait pas de soi. Comment avez-vous organisé et réalisé vos départs et vos déplacements ? Pouvez-vous nous raconter un peu tout cela. Y a-t-il eu des moments plus particulièrement difficiles ou risqués ?

Bernard Thaumiaux : J’ai bénéficié d’organisations sachant s’adapter à de tels périples. Bien sûr qu’il y a eu des moments de stress et de frayeur… En panne de moteur sur une pirogue, le fleuve Amazone grouillant de caïmans surtout que quelques minutes auparavant on avait aperçu le diamant qui sortait à peine de l’eau. Les nuits passées près de l’eau dans des carbets de fortune, les cris stridents qui me réveillaient, les gros insectes, les papillons de nuit parfois surdimensionnés autour du hamac, un gros serpent en travers d’un sentier, un crapaud que j’éclaire et qui me regarde au moment de faire mes besoins et des feuilles qui se mettent à bouger violemment, à un moment j’ai cru me perdre !

Me croyant seul au monde quelques minutes, en Afrique un scorpion surpris qui me fixe, un chameau blanc qui se relève en pleine nuit devant moi, des chiens sauvages qui me courent après, une horde de babouins qui me coupe la route une dizaine de mètres devant moi… Voilà quelques moments de surprise ou de frayeur parmi tant d’autres.

Éditions la Compagnie Littéraire : Ce livre est votre 7e ouvrage. Les ouvrages précédents étaient-ils aussi des recueils poétiques ? Et quels en étaient les thèmes ?

Bernard Thaumiaux : Oui, je n’écris que des recueils de poésie. Les thèmes abordés sont en lien avec mon métier d’éducateur, les oiseaux et les émotions que cela suscite en moi. Paradoxalement j’ai toujours aimé la boxe et j’ai consacré un recueil à des meetings auxquels j’ai assisté avec parfois beaucoup de fascination sur qui se joue bien au-delà du verdict.

Couverture du recueil de poèmes L’Ombre insaisissable

Éditions la Compagnie Littéraire : Vos publications commencent en 2016, mais en ce qui concerne l’acte d’écrire proprement dit, quand avez-vous commencé ?

Bernard Thaumiaux : J’ai toujours aimé écrire. Il y a plus de 30 ans je rédigeais des articles pour des gazettes et un journal régional. En 2015 j’ai créé un atelier d’écriture dans une institution spécialisée en Suisse. Le virus m’a repris et j’ai commencé à écrire de la poésie. J’ai fait parvenir un recueil à deux maisons d’édition qui ont répondu favorablement et l’engrenage a commencé et j’espère qu’il n’est pas prêt à s’éteindre car j’ai le feu en moi.

Éditions la Compagnie Littéraire : Bernard Thaumiaux, d’après votre parcours, on perçoit un attrait pour la littérature et l’écriture autant que pour les voyages et l’aventure. Le désir de saisir l’instant, autant pour en témoigner que pour l’immortaliser, relève de l’atmosphère et de l’art des « carnets de voyage ». Quels commentaires cela vous inspire-t-il ?  

Bernard Thaumiaux : Tout petit déjà, j’étais absorbé par la nature, les oiseaux et l’aventure. L’île au trésor, Robinson Crusoé, Tarzan, Raboliot, plus tard, bref, tout un tas de livres qui peuplaient mon imaginaire. Je m’endormais en pyjama mais me transformais dans mes rêves en explorateur… Marco polo, Christophe Colomb, Magellan et j’en passe.

Éditions la Compagnie Littéraire : Je voudrais revenir sur le dernier poème de votre livre, poème intitulé Interaction, vous y faites référence à la fragilité de l’écosystème et aux menaces qui pèsent sur notre planète.

Quelles sont, d’après vous, les solutions à adopter et comment peut-on espérer redresser la situation ?

Les initiatives individuelles seront-elles suffisantes pour contrecarrer le monde du profit qui menace le monde tout court ?

Bernard Thaumiaux : À mon avis il faut développer « le vivre ensemble ». La coopération entre les peuples est une des solutions majeures. La commutativité, l’associativité, la distributivité, la restauration de la terre et notamment de la forêt tropicale que nous devons préserver font partie des enjeux de demain. L’homme ne peut se passer de la nature mais pour elle ce n’est pas le cas. Elle veut vivre et lorsqu’elle est fâchée elle nous le montre en nous punissant. Certains savent réagir, et d’autres pas… Et là il y a un grand pas, mais continuons le combat !

Éditions la Compagnie Littéraire : Un mot pour la fin ?

Bernard Thaumiaux : Solidarité !

Commander le recueil de poèmes de Bernard Thaumiaux

Dans quelles librairies trouver le livre de Bernard Thaumiaux ?

L’Ombre insaisissable de Bernard Thaumiaux est disponible sur Fnac.com, Amazon, Decitre, les librairies du réseau Place des librairies et Dilicom et plus généralement en commande dans toutes les librairies de France et de Navarre.

Restons en contact !

Abonnez-vous à notre lettre d'information et recevez des conseils de lecture.

Qu'avez-vous pensé de l'article ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Pas encore d'avis. Soyez le premier à noter cet article

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités littéraires, des interviews exclusives d'auteurs et toutes les news autour des dernières sorties de livres !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités littéraires, des interviews exclusives d'auteurs et toutes les news autour des dernières sorties de livres !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifié indépendamment
35 avis