Dernière modification le 16 février 2024 par La Compagnie Littéraire

1) Primo Levi – Si c’est un Homme

primo-levi

Premier livre de ce top 5 « Si c’est un Homme », livre écrit par Primo Levi, un italien résistant qui s’est déclaré en tant que juif pour échapper à la mort.

Déporté à Auschwitz dans le camp du Lager à la Buna, il survit plus d’un an aux conditions effroyables du plus grand camp de concentration nazi où il assiste avec impuissance à la terrible dégénérescence de la mentalité humaine.

Son témoignage est l’un des plus précis et l’un des plus bouleversants que l’on puisse trouver sur l’histoire des camps.

2) Jorge Semprun – L’écriture ou la vie

ecriture-ou-la-vie

Le suivant est l’autobiographie de Jorge Semprun, qui deviendra membre d’un réseau de résistance à la suite de son entrée au camp de Buchenwald.

Une fois libéré, il tentera durant quinze années de se débarrasser du souvenir de cette période inhumaine avec l’aide d’une femme et par l’écriture.

Il écrira sur la mort qu’il avait tant côtoyée, comme pour l’oublier dans les pages d’un livre. Sans succès.

3) Rudolph Brazda – Itinéraire d’un triangle rose

itineraire-d-un-triangle-rose

Cette fois-ci, nous vous emmenons à la découverte des camps de concentration nazis avec un point de vue différent. Le point de vue d’un triangle rose. Le dernier survivant d’entre eux.

Rudolph Brazda étant à un âge avancé, il décide de se confier sur son parcours et sur ce qu’a été la vie d’un homme homosexuel dans un camp.

Il nous rappelle que l’idéologie nazie et ses exécutants n’ont pas seulement touché les personnes de confession juive, mais aussi les opposants au régime, les résistants, les Tziganes, les homosexuels, les Britanniques et tous ceux qui étaient considérés comme ennemis du Reich.

Lire aussi  Top 10 des meilleurs livres sur la psychanalyse

4) Ida Grinspan – J’ai pas pleuré

Ida a quinze ans lorsqu’elle découvre l’enfer du camp Auschwitz.

Atteinte du typhus, elle est sauvée par une infirmière polonaise et survit dix-sept mois au camp avant d’être libérée.

De retour à la civilisation, son unique désir est simple : revoir celle qui lui a évité le pire.

Mais lorsqu’enfin, elle retrouve sa trace, il est trop tard. Plongée dans le coma et affaiblie par la vie, sa sauveuse ne la reconnaît pas.

Elle confie donc son témoignage à Bertrand Poirot-Delpech, qui écrira avec justesse et sensibilité ce que l’émotion et l’humilité l’empêcheront de le faire.

5) Imre Kertész – Être sans destin

etre-sans-destin

Ce livre, marque la fin du top 5 de notre maison d’édition, mais sûrement pas celle des témoignages ou fictions sur le sujet qui restent très nombreux. C’est l’histoire de Imre Kertész, que l’étoile jaune imposée par Hitler a transformé en proie. Si, au début de son périple au camp d’Auschwitz, il ne perçoit pas tout de suite le danger car, à quinze ans, on découvre la vie, le jeune homme va déchanter de fil en aiguille et réaliser l’enfer qu’il se refusait à voir.

J’espère que cet article vous aura été utile autant que j’ai eu de plaisir à l’écrire. À bientôt pour de nouveaux articles qui parlent de livres sur le site des éditions la Compagnie Littéraire.

Et joyeuses fêtes !!

Un article signé F. B.

Recevez chaque mois :

✔️ Des interviews exclusives d’auteurs 🎙️,

✔️ Une sélection de livres à lire 📚,

✔️ … et bien plus encore !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifié indépendamment
50 avis