Dernière mod­i­fi­ca­tion le 5 novem­bre 2022 par La Com­pag­nie Littéraire

ICI ET MAINTENANT

La Com­pag­nie Lit­téraire : Marc Loret, Bon­jour. Depuis com­bi­en de temps écrivez-vous ?

Marc Loret : J’écris des livres, depuis 6 ans, des poèmes depuis toujours.

CL : Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?

ML : Rien me pousse à écrire, c’est naturel. J’écris comme je par­le, comme je vis… C’est un acte de com­mu­ni­ca­tion. je peux dire que je suis plus à l’aise qu’à l’oral, car l’écrit donne un temps de réflex­ion moins évi­dent à l’oral.

CL : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

ML : Pour Ici et Main­tenant l’in­spi­ra­tion a été con­séquente à mon désir de partager une part de ma vie de malade Parkin­sonien, celle qui ne se voit pas et mon­tr­er que la vie ne s’ar­rête pas à l’an­nonce du couperet médi­cal “que la vie se vit au présent… Pour L’échec sco­laire - com­ment l’éviter et le sur­mon­ter, c’é­tait un livre didac­tique péd­a­gogique. Avec une approche lin­guis­tique dif­férente. Le 3e livre (non édité pour l’instant) est un roman pour enfant, le thème est en rap­port avec l’école. Le 4e livre est un livre que j’ai écrit pour une amie en tant qu’écrivain de l’ombre. Le thème est la voyance.

CL : Vous arrive-t-il de man­quer d’inspiration (si oui que faites-vous pour la retrouver ?)

ML : Non jamais. J’ai cette chance d’être tou­jours en pro­jet : pein­ture, écri­t­ures divers­es etc.

CL : Quels sont vos pro­jets d’écriture (court, moyen, long terme)

ML : À court terme le sec­ond tome en tant qu’écrivain de l’om­bre. J’ai un 2e roman en cours mais à plus long terme. J’ai trop de pro­jets en cours. Écrire un livre néces­site un investisse­ment de temps que je ne suis pas en mesure de plan­i­fi­er actuellement.

Lire aussi  Raymond Christon évoque dans un roman saisissant la discrimination dans la Recherche

CL : Quelle place a l’écriture dans votre vie, qu’est ce qu’elle vous apporte ?

ML : Elle m’ap­porte la vie à tra­vers la com­mu­ni­ca­tion et le partage. Elle est per­ma­nente, je ne passe pas une journée sans écriture.

CL : Quels sont vos mots préférés ?

ML : Tous les mots sont beaux même ceux qui ont une con­no­ta­tion néga­tive. “Ici et main­tenant” “pourquoi com­ment” “ être et avoir”, pro­cras­ti­na­tion, amour, amitié…

CL : Quelle est votre cita­tion préférée ?

ML : : Ce n’est pas parce que c’est dif­fi­cile que nous n’osons pas mais c’est parce que nous n’osons pas que c’est dif­fi­cile — Sénèque. Cette cita­tion revis­itée peut-être élargie : ce n’est pas parce qu’écrire est dif­fi­cile que nous n’écrivons pas, c’est parce que nous n’écrivons pas qu’écrire est difficile.

CL : Quel est votre livre préféré (édité par vos soins)

ML : Ici et Maintenant.

CL : Quels sont vos auteurs préférés ?

ML : Il y en a beau­coup Tolkien, Fred Var­gas, Bar­jav­el, Paul Auster, Shun­ryu Suzu­ki, Dogen, Fab­re d’Olivet…

CL : Qu’est-ce qui est le plus dif­fi­cile dans le proces­sus de créa­tion de l’ouvrage ?

ML : L’écri­t­ure de la 1e phrase, celle qui déclenche le proces­sus de créa­tion. En quelque sorte, c’est elle qui fait le pont, qui ouvre la porte à tous ces mots qui sont der­rière, prêt à sortir.

CL : Qu’est ce que pour vous un bon livre ?

ML : Cela dépend beau­coup du style (roman, didac­tique, con­tes, poésie etc.). Un bon livre me cap­tive au point de lire tout sans sauter ou lire en diag­o­nale. La cou­ver­ture m’im­porte beau­coup par ce qu’elle doit être le reflet du livre. la 4e de cou­ver­ture est aus­si un atout.

Lire aussi  Fabienne Lamour présente son recueil de poèmes Cœur en liberté : une ode à l'optimiste

CL : Que pensez-vous du lien éditeur/auteur ?

ML : Il doit être étroit, basé sur la con­fi­ance. L’idéal, serait qu’ils puis­sent se ren­con­tr­er en présen­tiel autrement que par télé­phone ou mail.

CL : En résumé que pou­vez-vous dire de votre expéri­ence d’auteur ?

ML : C’est une expéri­ence très enrichissante, j’encourage tout le monde à se lancer à écrire. J’anime un ate­lier d’écri­t­ure et je me rends compte qu’écrire demande beau­coup à cer­taines personnes.

CL : Quels con­seils prodigueriez-vous aux jeunes auteurs ?

ML : Écrire c’est con­serv­er une cer­taine humil­ité, être vrai, ne pas atten­dre un retour. Ne pas s’at­ten­dre à devenir célèbre mais écrire pour partager.

CL : Un dernier mot pour vos lecteurs ?

ML : Le témoignage d’une lectrice.

J’ai ren­con­tré l’au­teur au Cul­tura de Lieu­saint. Il a été très per­suasif pour que j’achète son livre parce que la cou­ver­ture me plai­sait bien mais en lisant le 4eme de cou­ver­ture j’ai été refroi­die. Les his­toires de malade ne sont pas ma tasse de thé. J’ai assez de per­son­nes autour de moi qui sont atteintes de mal­adie, je n’ai pas encore envie de lire ce type d’his­toire pen­dant mes loisirs. Marc Loret est lui même atteint de cette mal­adie. Il m’a assuré que son livre n’é­tait pas glauque, dép­ri­mant, triste, qu’il y avait de l’hu­mour. Je me suis lais­sée tenter.
Je n’ai pas regret­té. En bref, je n’ai pas été déprimée par ma lec­ture, j’ai sou­vent souri même si pour­tant la sit­u­a­tion ne doit pas être drôle à vivre (il faut dire aus­si que je ne suis pas la reine de la com­pas­sion). L’au­teur décrit bien la vie d’un malade : des pre­miers symp­tômes à l’évo­lu­tion pro­gres­sive de la mal­adie en pas­sant par l’ac­cep­ta­tion de la mal­adie. Il décrit très bien aus­si cette mal­adie : pour moi, Parkin­son se résumait aux trem­ble­ments mais il n’y a pas que ça.

Je dirais que c’est un livre posi­tif et opti­miste en tout cas, j’e­spère que la recherche va avancer et trou­ver des moyens de guérir cette mal­adie ou tout au moins amélior­er la vie des malades.

Nous remer­cions Marc Loret d’avoir bien voulu répon­dre à nos questions.

Lire aussi  Bernard Rathaux, l'un des auteurs les plus prolifiques de la Compagnie Littéraire

ACHETER L’OUVRAGE

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir les actu­al­ités lit­téraires, des inter­views exclu­sives d’au­teurs et toutes les news autour des dernières sor­ties de livres !

Nous ne spam­mons pas ! Con­sul­tez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité pour plus d’informations.

Commentaires

Commentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vérifié indépendamment
41 avis