Dernière modification le 30 novembre 2023 par La Compagnie Littéraire

Bernard Fetter : Bonjour. En écrivant la première nouvelle, la dernière phrase s’est imposée. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de la contrainte : terminer toutes mes nouvelles par cette même phrase, comme un leitmotiv. Mais je n’avais aucune idée où cela allait me mener.

Bernard Fetter : Il y a longtemps que je voulais essayer d’écrire des nouvelles. J’ai animé et participé à des ateliers d’écriture autour de jeux avec des mots, des situations et quelques idées ont jailli de ces moments. Comme Le semeur de poèmes par exemple, autour d’un homme dans une ville, d’une rencontre. Et j’ai continué avec d’autres, souvent absurdes ou loufoques. Certaines comme Tango pour Eduviges par exemple sont réellement inspirées de la vie de ma grand-mère qui a vraiment vécu cette vie, un peu romancée avec des références au tango dans la seconde.

Bernard Fetter : Encore une fois, cela vient des ateliers d’écriture. Écrire avec des consignes tout en s’amusant. Après, je suis loin de rivaliser avec certaines prouesses de l’OuLiPo, dont certaines contraintes me paraissent trop difficiles.

Lire aussi  Nanno Bolt présente le fruit de douze années de recherches sur les apothicaires en Bourgogne médiévale

Bernard Fetter : Je ne sais pas si je dois dévoiler certaines références, mais allons‑y. Satie par exemple est très présent dans certaines nouvelles via des bouts de phrases, des allusions à son œuvre, j’ai déjà dit un mot sur le tango, Boris Vian aussi est présent, Rimbaud c’est plus visible, d’autres à chercher.
Je pars de ce que je connais du personnage puis je fais des recherches sur la vie, les œuvres, etc., si j’ai envie d’en rajouter.
Cela m’amuse aussi, sinon à quoi sert d’écrire. C’est la même démarche quand j’écris pour les enfants. Je m’amuse.
La poésie c’est autre chose.

Couverture du recueil de nouvelles :
Un point rouge dans le cœur

Bernard Fetter : Moi ? Sûrement. Dans la ville de mon cœur. D’ailleurs il y a une façon de deviner la ville, mais à vous de la trouver.

Bernard Fetter : C’est un jeu, tout est dans tout et rien dans rien. On recherche toujours quelque chose, c’est cela l’absurdité de la vie.

Lire aussi  Christiane Efoutame dévoile les inspirations de son recueil de poèmes au titre particulièrement mystérieux "L'homme au capuchon vert".

Bernard Fetter : Edgard avec un D j’y tiens. Il n’y a pas de message à proprement parler, j’écris et je vais où va mon stylo. J’espère simplement que parfois cela touche quelqu’un ou le choque ou l’amuse…

Bernard Fetter : Merci à vous. Je ne peux qu’inciter les lecteurs à s’amuser à deviner les références parce que tout cela en définitive n’est qu’un jeu.

Dans quelles librairies trouver le livre de Bernard Fetter ?

Un point rouge dans le cœur de Bernard Fetter est disponible sur Fnac.com, Amazon, Decitre, les librairies du réseau Place des librairies et Dilicom et plus généralement en commande dans toutes les librairies de France et de Navarre.

Recevez chaque mois :

✔️ Des interviews exclusives d’auteurs 🎙️,

✔️ Une sélection de livres à lire 📚,

✔️ … et bien plus encore !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Un commentaire sur “Bernard Fetter présente son recueil d’étonnantes nouvelles dans le sillage de l’OuLiPo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifié indépendamment
50 avis