Maison d'édition Paris : La Compagnie Littéraire 11-13 rue Vernier 75017 Paris

01 86 95 24 73 du lundi au vendredi de 10h à 18h

Croix de Fer – Louis le Baraqué – Préfacé par Marc Vouillot

4,9920,00

5.00 sur 5
Effacer
UGS : ISBN : 9782876835337 Catégories : , Étiquette :

Résumé Croix de Fer – Louis le Baraqué

Préface : Marc Vouillot

Croix de Fer : Louis le Baraqué, personnage hors norme, mégalo, destin et parcours atypiques, vingt ans de compétition dans un sport méconnu : la gymnastique.
Performances uniques, Montmartre, le café de famille, la musculation, les services secrets français, la psychiatrie, la torture, l’amitié, les amours, l’humour aussi…
Tout se mêle, s’emmêle, mais ne se démêle pas !
L’apprécierez-vous ? Le comprendrez-vous ? Le croirez-vous ?
À ne pas mettre entre toutes les mains !

L’ouvrage doit son titre à la redoutable figure de gymnastique « Croix de Fer » qui impose au gymnaste le maintien immobile de son corps.

Mon père disait toujours : « Alors lui, il est BARAQUÉ ! », et aussi : « Ho ! Hercule ! »

Tout commence le jour où ma mère m’inscrit, l’année du CP, au cours de judo, année où j’apprends avec joie par notre voisine, la naissance de mon petit frère.

Je vois, j’assiste à la séance de gymnastique aux agrès. L’année d’après, ma mère, elle toujours, m’y inscrit, consentante.

À la base, génétiquement pas doué pour ce sport disait-on… Ce qui n’est pas faux… Enfin, il faudra beaucoup, beaucoup travailler, travailler encore et toujours…

J’achète quelques années plus tard un petit livre, Les secrets de la gymnastique, d’Arthur Magakian, directeur technique national de l’époque.

Je devais, là, prendre la plus grande claque de ma vie, face à la croix de fer parfaite d’Henri Boério (Montréal 1976).

Ma voie était trouvée, objectif : tenir la croix.

Et, toujours, cette quête de perfection.

Le petit club scolaire de la rue Durantin, où j’apprends quelques bases, mais en retard par rapport au cursus d’un gym lambda.

Ce livre, pour exprimer ma vie et être compris par certains.

On m’empêchera de tenir ma croix, mais je suis sourd, je m’acharne… Et puis un jour, succès…

Tout cela pour résumer que je finis par tenir, un certain temps, assez longtemps, une croix de fer parfaite, bras à l’horizontale, épaules au niveau des anneaux, poignets non cassés, et jamais pénalisable.

J’appellerai ça la croix à zéro.

Avec une taille de 181 centimètres et un poids peut-être le plus lourd de France… Ou plus, ou moins…

J’étais puissant – nostalgie.

Mais je me rends compte de cette performance unique bien après… Donc, un record si l’on peut dire, ou une performance peut-être même pas physique.

À mon époque, ça n’était qu’une difficulté B. Peut-être sommes-nous plusieurs ? Peut-être n’est-ce pas moi ? Suis-je le premier ? Je ne me souviens plus des dates… Combien y en a-t-il dans le monde ? Étais-je un bon gym ?

Cela me plaît de le croire, en tout cas, cela a conditionné toute ma vie et je considère cela comme le summum et la plus grande fierté de ma vie.

Surtout au regard des horreurs qui ont suivi pour moi-même.

Pour revenir à ma croix, j’ajoute que je l’ai mieux tenue chez moi.

Eh oui, j’avais coupé un barreau d’une échelle et acheté des anneaux.

J’ai le sentiment que l’on m’en empêchait, encore des raisonnements à la con.

Pas de preuves donc. Pas plus mal… J’en ai vu quelques-uns des grands gyms, mais ils ne tenaient pas la croix… Puis après, pour ce qui est des autres, je ne sais rien, la victoire, ça tourne, c’est la loi du sport. Quant à ma seule photo en croix équerre, elle a disparu…

Extrait Croix de Fer – Louis le Baraqué

« Pour résumer, au comptoir, il y en a même un qui connaît Michael Jackson.

Au bar, un type, régulier, avec sa femme. Il parlait tout le temps d’Égypte. « Qu’est-ce que vous faites ? » « Je suis égyptologue. » Très respecté, on l’accueillait. Un jour, mon frère va boire un verre dans un café parisien. Et il voit le type en question qui prend la commande, « Un express ! Un demi ! » Il était garçon, énorme…

Mieux. Une cliente, un jour, raconte qu’elle était colonel dans l’armée. Elle est actuellement réceptionniste dans un petit hôtel, elle a, paraît-il, une grande demeure où l’attendent des domestiques, « tout est prêt quand j’arrive », dit-elle, nous l’appelons donc mon colonel…

Une fois, devant la caisse, elle arrive déguisée « Bonjour ! », elle revient quelque temps après et elle demande à mon frère : « Est-ce que tu n’aurais pas vu ma sœur ? » Histoires véritables, grands moments. Un jour, au bar, histoire vraie, un type est venu commander un verre. Il était entièrement à poil avec une veste… Ce genre de situation est typique du Montmartre de l’époque.

Une question pour les habitués du quartier : « Connaissez-vous la femme à barbe rue Durantin ? »

Et Mary l’Anglaise ? Adorable Mary ! Et ce personnage, figure locale, qui vend ses roses dans tout Montmartre ? Un jour, on m’apprend qu’il est mort. Et puis un autre jour, en sortant mon chien, oh ! il me dit bonjour. « Qu’est-ce que tu fous là, toi, je croyais que tu étais mort ! » Il me répond : « Je ne suis pas mort, mais j’ai rien à manger. »

« J’ai rien sur moi mon ami, je t’aiderai une autre fois… »

Et Mehmet le Turc ? Mon couturier, à qui je fais toujours confiance. Il me dit « Moi judo, moi karaté, j’ai défendu ton père. » Rebouteux, il a même son secret pour réajuster les os…

Et Victor ? Le musicien habitué de chez nous depuis des années, avec qui j’étais au lycée (eh oui, ça n’est plus nous les jeunes, Victor !)Et le type qui ressemble à Pierce Brosnan ? Et ces glandus de livreurs de courses qui arrivent avec une demi-heure ou une heure de retard ? Et Marcel qui a fait les championnats d’Europe de boxe thaïe ? Et Daniel, le libre, un suicidaire qui a tenté X fois de s’immoler par le feu. Il sait tout faire, mais ne fait rien, enfin si, il joue, il joue, il joue !

« Et avez-vous connu Simone, la transsexuelle habituée des cafés du quartier ? » Je le/la sers tous les jours et nous nous comprenons.

Et les homos ? Adorables Jean-Marie et Hortensia de chez Michou ? Les avez-vous connus ? Et l’autre Jean-Marie, ancien boxeur, qui vend ses DVD, concurrent direct de la Fnac… »


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Profitez des sorties littéraires, actualités diverses, extrait d'ouvrages et suivez nos nouveaux articles de blog !

Votre mail ne sera pas communiqué à des tiers.

Commentaires

Commentaires

Poids 0.4 kg
Format fermé

14×21 cm

Nombre de pages

130

Date de parution

Janvier 2016

Support

Numérique, Papier

1 review for Croix de Fer – Louis le Baraqué – Préfacé par Marc Vouillot


  1. 5 sur 5

    :

    Dans ce livre, Louis le Baraqué nous transmet ses vérités à l’aide d’un langage vivant, moderne, anecdotique, non dénué d’humour.

    Croix de bois mais surtout croix de fer, si je mens, je vais en enfer !

    Un livre à lire très vite.

Ajouter un Avis