Top 5 des livres sur les serial killers

Top 5 des livres sur les serial killers

De la barbarie au sadisme en passant par le cannibalisme et le meurtre, la Compagnie Littéraire vous a cette fois-ci concocté un TOP 5 des plus joyeux, un classement des meilleurs livres sur les serial killers.

Dans cet article rafraîchissant, nous vous livrons les ouvrages d’experts retraçant le parcours des cinq tueurs en série les plus glauques de l’histoire…

De quoi avoir des petites crises d’angoisse passé 23 h ! Un lien sera donné à la fin de l’article pour tout achat de chien de garde et de portes blindées.

En vous souhaitant une bonne lecture !

 

livres sur les serials killers
Albert Fish

En numéro un, pour bien commencer ce TOP 5 des livres sur les serial killers, le King des King, l’indétrônable Albert Fish !

Remarquable par son inventivité et son raffinement, il saura vous emmener vers des contrées exotiques dont vous n’auriez jamais osé rêver.

Ce charmant personnage, outre le viol et le cannibalisme de jeunes filles, aimait s’adonner à toutes sortes de pratiques sexuelles, impliquant parfois des aiguilles, des boulettes de coton en feu et … son rectum.

Fish avait également la particularité d’envoyer des lettres aux parents des victimes afin de leur détailler la manière dont il avait tué, violé et dégusté leur enfant.

C’est ce genre d’attention qui nous touche, à la Compagnie Littéraire !

Un esprit dérangé retrace très méticuleusement le parcours du tueur par un spécialiste du crime.

On y trouve des citations du meurtrier, différentes analyses psychiatriques ainsi que des rapports d’enquête détaillés. Le mode opératoire y est décrit, ainsi que les diverses étapes d’une affaire qui durera plus de six ans. On y découvre un être d’apparence gentille et prévenante, qui s’avère finalement être d’une cruauté et d’une perversion surhumaine.

À lire sans modération !

 

livres sur les serials killers
Jeffrey Dahmer

Et pour continuer en beauté notre TOP 5 des livres sur les serial killers, une perle rare, celui que l’on surnommait « le cannibale de Milwaukee » : Jeffrey Dahmer.

Enfant prodigue d’un père absent et d’une mère dépressive et psychorigide, notre charmant ami passe une bonne partie de son adolescence à collectionner des cadavres d’animaux morts dans des bocaux d’acide sulfurique.

Il gagne sa place dans notre TOP 5 de par le remarquable aspect scientifique de certains de ses meurtres. Dahmer pense en effet qu’il peut transformer ses victimes encore vivantes en « zombies » en leur perçant une partie du lobe frontal pour y injecter de l’acide ou de l’eau bouillante. Quelle belle initiative de recherche !

La bande dessinée de Derf Backderf est notre coup de cœur de ce TOP 5 des livres sur les serial killers !

La jeunesse du tueur y est retracée fidèlement, et pour cause. L’auteur/dessinateur du roman graphique passe véritablement son adolescence au lycée avec Dahmer.

Il y décrit un jeune homme en profond mal-être, seul, alcoolique.

L’adolescent n’est pas à sa place, rejeté de ses camarades, en proie à des pulsions auxquelles il meure d’envie de s’abandonner.

Un style de dessin à la R.Crumb, un univers sombre, poignant et une écriture simple, objective. Mon ami Dahmer dévoile la tragédie d’un adolescent qui sombre dans l’incompréhension générale… Bouleversant !

 

 

livres sur les serials killers
Charles Manson

Fondateur et leader d’une communauté hippie dans laquelle il se présente comme la réincarnation du Christ, Charles Manson et la « Famille » marquent les années 70.

Élevé par un oncle et une tante sadiques alors que sa mère séjourne en prison, Manson démarre plutôt mal dans la vie…

Après une courte carrière de proxénète et plusieurs meurtres, il fonde à 32 ans une communauté hippie (30 à 50 personnes selon les périodes) essentiellement composée de jeunes femmes qui lui servent d’esclaves sexuelles.

Manson est fasciné par les Beatles, et utilise certaines de leurs chansons, notamment Helter Skelter ou Piggies pour donner du sens à ses meurtres. Il écrit parfois les paroles des chansons sur les scènes de crime avec le sang des victimes.

Un champion de la manipulation !

Manson ne commet lui-même que peu de meurtres, préférant laisser le soin à ses disciples de s’en charger. On comptera notamment parmi les victimes la femme de Roman Polanski, Sharon Tate…

Le groupe se drogue énormément et vit dans la misère la plus totale. Les femmes y sont régulièrement violées, leurs faveurs sexuelles sont utilisées comme une monnaie d’échange pour obtenir nourriture et logement.

Bref, une charmante colonie de vacances où envoyer vos enfants pendant l’été !

The Familly se présente comme une recherche méticuleuse, tout d’abord sur les répercussions qu’a eu l’affaire dans les années 60/70, mais également sur l’aspect psychologique et spirituel de la communauté.

On y voit un groupe de marginaux, instables, manipulables, drogués et un gourou charismatique, délirant et insaisissable. Des photos de l’investigation sont dévoilées au public, le livre est bien construit et très fourni.

Un coup de maître !

livres sur les serials killers
Andreï Chikatilo

Et toujours dans la joie et la bonne humeur de ce TOP 5 des livres sur les serial killers, nous allons maintenant vous parler de notre ami Andreï Chikatilo, ou celui que l’on surnommait le « monstre de Rostov » !

Parcours classique, Andreï grandit dans l’Ukraine miséreuse et dévastée de l’époque stalinienne. Il est battu par sa mère qui lui raconte un jour que son frère aîné Stépan a été enlevé, tué et mangé par les voisins à cause de la famine.

Andreï réussit malgré tout à s’extirper du milieu paysan pour devenir instituteur.

Il commence assez tôt à tuer des prostituées ou des fugueurs qu’il aborde la plupart du temps dans des gares ou des lieux publics très fréquentés.

Impuissant, il déclare trouver du plaisir sexuel en tuant, torturant et dévorant ses victimes. Il déguste la plupart du temps les seins ou les organes sexuels des cadavres, ses mets de choix. L’arrachage d’yeux fait également partie de ses péchés mignons !

Andreï Chikatilo déclarera aux policiers ne pas supporter les « mœurs relâchées » de ses victimes : enfin quelqu’un avec un minimum de sens moral !

Au total notre ami aura perpétré plus de 55 assassinats, hommes, femmes et enfants confondus. Il déclarera être persuadé de souffrir d’une « espèce de maladie » : lucide en plus de ça !

On vous recommande vivement le livre de Tom Rob Smith : Enfant 44.

L’intrigue s’ancre pendant l’URSS de Staline, autour du brillant Léo Demidov, agent du MGB, la police secrète de Moscou.

Après une mutation liée à une enquête ayant mal tourné, notre héros s’intéresse à la disparition de plusieurs enfants dans la région de Rostov.

Le gouvernement refuse de continuer l’enquête, au prétexte que les tueurs en série sont propres au capitalisme et non aux systèmes socialistes.

Dans un état où « le crime n’existe pas », notre enquêteur va rencontrer de nombreux obstacles en suivant la piste d’un des plus grands meurtriers du XXe siècle.

Un livre mêlant politique et judiciaire de manière admirable !

 

livres sur les serials killers
Émile Louis

Un français, pour finir ! Et pas des moindres !

Enfant de la DDASS, Émile Louis, que l’on surnommera plus tard « le boucher de l’Yvonne« , se voit placé très tôt dans une famille d’accueil difficile. Un père adoptif fossoyeur, absent, et une mère froide et autoritaire le pousseront très jeune vers la criminalité.

Violé dans un centre de délinquance, l’adolescent développe des penchants pour le mensonge et la manipulation.

À 18 ans il s’engage dans la Légion étrangère et part faire la guerre en Indochine.

En revenant il trouve un emploi en tant que chauffeur de bus, à nouveau pour la DDASS, et c’est là que tout commence ! Il y trouve sept victimes, des jeunes filles, qu’il torture, viole et assassine. Dans la longue suite de joyeusetés commises par notre ami Émile, nous noterons les attouchements sur mineurs, le viol et la torture de sa belle-fille ainsi que les maltraitances et actes de barbarie perpétrés sur sa femme.

Mais qui a dit que les tueurs en série étaient incapables de créer des liens ?

Notre cher Émile se liera effectivement d’amitié avec le couple de Claude et Monique Dunand, spécialisé dans le commerce proxénète, sadomasochiste et barbare de jeunes filles enlevées à la DDASS ! Un vrai trio de rêve !

Les disparus d’Auxerre est un livre d’enquête et d’investigation poignant. Écrit avant la condamnation d’E.Louis, les auteurs s’engagent dans l’affaire afin de rendre justice aux familles des victimes, et décident de mener eux-mêmes l’enquête devant l’inefficacité des institutions.

Le livre révèle des éléments de l’enquête complètement inconnus du public et parfois même de la police. Un récit captivant, une investigation étoffée d’une connaissance exacte et objective des évènements.

Une écriture incisive et un récit mené d’une main de maître !

 

Si vous avez aimé cet article à propos des livres sur les serial killers, vous pouvez le partager et consulter les autres TOP 5 de la Compagnie Littéraire !

 

Sources : https://www.tueursenserie.org/

http://www.dark-stories.com/

http://www.au-troisieme-oeil.com

https://criminocorpus.org/fr/

http://www.criminalprofiling.com/

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire