À quoi reconnaît-on une bonne autobiographie ?

autobiographie écriture récit vie histoire mémoire

Genre littéraire, l’autobiographie est un récit écrit à la première personne. L’auteur, le narrateur et le personnage sont une seule et même personne : vous ! C’est un « récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité » (Philippe Lejeune, universitaire français spécialiste de l’autobiographie).

Les qualités d’une bonne autobiographie

La Palisse n’aurait pas dit mieux : l’autobiographie doit donner envie de lire ! Elle doit raconter une vraie histoire, enrichie de nombreux souvenirs basés sur votre propre mémoire et celle de vos proches. C’est avant tout le regard porté sur un événement, le rapport que vous, auteur, établissez avec vous-même qui va former une bonne autobiographie… moins la technique ou le caractère extraordinaire des faits. Quand le lecteur est « pris » dans l’histoire, voire ému par elle, quand il a l’impression de rencontrer la personne, alors l’autobiographie atteint son but. Votre humilité et votre honnêteté priment dans ce genre littéraire.

Les 9 critères de l’autobiographie

  • le « je » domine le récit
  • le récit est rétrospectif
  • il doit être structuré sous forme d’épisodes
  • il fait des connexions, émotionnelles ou thématiques, entre les épisodes
  • il suppose une réflexion approfondie sur la personne
  • il est le plus souvent en prose
  • le temps des faits diffère du temps de l’écriture
  • les faits doivent être sincères et le plus exhaustif possible
  • le récit doit être harmonieux

Ce que l’autobiographie n’est pas

  • des mémoires, un journal intime, un récit de vie, qui sont d’autres genres littéraires
  • une confession et un déversement de sentiments
  • une liste de faits « à la Prévert »

Comment écrire une bonne autobiographie

autobiographie récit vie mémoire histoire

L’autobiographie est un exercice exigeant qui vous demandera beaucoup de patience pour vous livrer à un travail d’introspection, de recherches puis d’analyse.

Lorsque vous passerez à la phase d’écriture, décrivez les lieux, les personnages qui ont gravité autour de vous. Installez une tension dramatique. Soyez honnête avec vous-même et avec le lecteur : sachez raconter les périodes les plus difficiles ou dont vous êtes le moins fier, autant que vos réussites.

Comme pour tout travail d’écriture :

  • Privilégiez la simplicité du vocabulaire et de la syntaxe.
  • Trouvez les mots justes.
  • Évitez les répétitions.
  • Recherchez la fluidité (pour cela, relisez votre texte à voix haute).
  • Variez le rythme, notamment en alternant des phrases longues avec des phrases courtes.
  • Mettez en situation, en décrivant précisément le lieu par exemple.
  • Évitez les clichés.

Des autobiographies publiées

Celles qui ont marqué l’Histoire ou l’histoire de la littérature :

  • Les mots, Jean-Paul Sartre
  • Le journal d’Anne Frank
  • Les confessions de Jean-Jacques Rousseau
  • Mémoires d’une jeune fille rangée, de Simone de Beauvoir
  • Enfance, de Nathalie Sarraute
  • Une vie, de Simone Veil
  • Un long chemin vers la liberté, de Nelson Mandela

Les publications de la Compagnie Littéraire :

Lorsque vous aurez écrit votre (bonne) autobiographie, si vous souhaitez en faire promotion, pensez à en parler autour de vous, soit par les réseaux sociaux, soit en multipliant les moyens de rencontres.

Et vous, avez-vous déjà pensé à écrire votre autobiographie ?
 

Si vous avez besoin d’un accompagnement dans l’écriture de votre autobiographie, la Compagnie Littéraire peut vous mettre en lien avec son cabinet d’écrivains publics.

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire