À 17 ans, Eulalie Bué se livre sur son premier recueil de poèmes

Éditions la Compagnie Littéraire : Eulalie Bué, bonjour, c’est un plaisir de revenir vers vous pour parler de votre nouveau recueil de poèmes intitulé « Recueil poétique, souvent obscur, d’une ado » paru en septembre 2018 aux éditions La Compagnie Littéraire. Vous avez rencontré un franc succès auprès du public présent lors de la soirée « Livres ouverts », organisée dans nos locaux. Nous sommes sincèrement ravis de cette nouvelle ! Quels souvenirs gardez-vous de cet évènement et de vos rencontres ?

Eulalie Bué : J’ai passé un moment merveilleux auprès d’autres passionnés, j’y ai aussi fait des rencontres inoubliables. Je ne regrette rien et j’espère vite recommencer ce genre d’expérience.

Éditions la Compagnie Littéraire : À seulement dix-sept ans, vous achevez votre premier ouvrage et effectuez vos premières dédicaces auprès d’un public de lecteurs. Depuis quand avez-vous commencé à écrire ? Aussi, pouvez-vous nous en dire plus sur les liens que vous entretenez avec cette passion et ce qu’elle vous apporte personnellement ?  

J’ai commencé à écrire à l’âge de 14 ans, car à l’école c’était plutôt compliqué et cet univers était pour moi une porte de sortie… que dis-je ! Une libération…

Eulalie Bué : Ça m’a permis de découvrir des univers que je pensais inexistants donc, même si tout n’a pas toujours été tout « rose », je ne regrette rien. Cette passion est ce qui me représente le mieux, c’est ce qui me fait être moi ! Et sans ça, je serais vide…

Éditions la Compagnie Littéraire : Nous savons que certains de vos poèmes ont germé sur les bancs de l’école. Quelles impressions avez-vous aujourd’hui, à voir ces derniers figurer dans votre livre après tout ce temps ?  

Eulalie Bué : Quand j’ai commencé à écrire c’était pour extérioriser ma « tristesse », ma « colère », et ma « haine ». Donc voir tous ces sentiments passés… rédigés dans MON recueil de poèmes, ça ne me laisse pas indifférente et même si je ne le montre pas spécialement, ça me touche profondément.

Éditions la Compagnie Littéraire : Pour revenir plus précisément sur votre livre, « Recueil poétique, souvent obscur, d’une ado » est un ouvrage regroupant l’ensemble de vos poèmes. Vous abordez bien souvent des thématiques sombres, rattachées à la mort, le harcèlement, la maladie, le deuil, le tourment… Pouvez-vous présenter, avec plus de précisions, votre livre à l’attention des lecteurs souhaitant vous découvrir ?

Mon recueil n’a pas été écrit pour faire « rire » ou encore « rassurer », c’est quelque chose de bien plus profond… chaque poème que renferme mon recueil a été écrit avec mes tripes.

Ce sont des poèmes certes plutôt sombres comme le porte si bien le titre, mais si profonds et réels. Je sais bien que certains de mes poèmes ne sont pas simples à lire à cause de leur noirceur mais ils décrivent simplement des actes réels dans cette triste vie. Donc j’invite les lecteurs souhaitant s’aventurer dans une « vérité » à lire mon recueil poétique, ce sont mes idées et je n’oblige personne à penser ainsi également, mais je pense à mon humble avis qu’il est toujours intéressant de découvrir de « nouvelles pensées » et un « nouvel univers ». Je dirais que sortir de son confort, c’est ce qui fait d’être courageux !

Éditions la Compagnie Littéraire : Le champ lexical de la nuit est fortement représenté dans votre plume. Cela semble un canal d’émotion important pour vous, et a inspiré bon nombre de vos poèmes. La nuit est ainsi magique, étoilée, c’est le moment où l’on rêve. Où et comment puisez-vous votre inspiration dans l’écriture ? Quelle saison préférez-vous pour écrire ?

Eulalie Bué : À vrai dire, je n’ai pas vraiment de « moments » d’inspiration, ça me vient un peu à n’importe quel moment, dans n’importe quelle situation, il m’arrive même de me réveiller pour écrire un poème puis de me rendormir, donc c’est vraiment aléatoire. Sinon j’aime énormément écrire avec une mélodie de piano, cela m’inspire beaucoup. La saison où je préfère écrire est sans nul doute le printemps et l’été car je peux m’évader dans la nature avec mon carnet, m’allonger dans l’herbe et regarder le ciel, cela fait déborder mon inspiration.

Éditions la Compagnie Littéraire : Vous faites souvent allusion dans vos poèmes à d’intrigantes créatures, des amis imaginaires rattachés à l’au-delà. Pouvez-vous en dire plus ?

Eulalie Bué : Eh bien depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été plus ou moins solitaire, et j’avais tendance à mélanger réalité et imaginaire, donc je me faisais des « films » si je puis dire. Oui, j’ai eu des amis imaginaires et je parle assez souvent d’eux dans mes textes car c’est une manière pour moi de leur rendre hommage car j’y étais très attachée que ce soit dans mon enfance ou même actuellement.

Où que je sois, on m’a toujours considéré comme « bizarre », car j’avais des idées et des « délires » qui étaient un peu trop différents des autres.

Eh oui, dès qu’on ne rentre pas dans le moule dans notre société nous sommes considérés comme « fous » voire « dangereux », ce sont de bien grands mots, mais à mon idée ce sont les plus appropriés.

Éditions la Compagnie Littéraire :  Vous êtes la benjamine de notre maison d’édition et pourtant cela fait déjà plusieurs années que vous avez entamé l’écriture de ce recueil de poèmes. Avez-vous déjà remarqué une certaine évolution dans votre écriture depuis vos débuts ?

Eulalie Bué : Oui, bien sûr, à mes débuts ils étaient très violents, je dirais, tandis que les derniers qui s’y sont rajoutés sont plus philosophiques bien qu’étant tout aussi tristes. La manière dont je m’exprime dans mes premiers textes est très « cash » et violente tandis que les derniers sont plus en finesse et en délicatesse, même si l’idée en soi reste la même.

Éditions la Compagnie Littéraire : Vous avez déjà abordé avec nous l’idée de votre prochain livre. Cette fois, vous vous lanceriez dans l’aventure d’un roman. Nous sommes curieux de ce nouveau projet ! Êtes-vous disposé à dévoiler quelques nouvelles au sujet de l’univers que vous préparez ? 

Eulalie Bué : Eh bien oui, je me suis lancée dans un roman qui parle de personnes pouvant voyager dans le temps… je n’en dirai en revanche pas davantage car je ne sais pas quand il sera terminé, mais parallèlement je continue d’écrire des poèmes, donc mon deuxième ouvrage sera soit l’un soit l’autre, tout dépendra de mon inspiration.

Éditions la Compagnie Littéraire :  Nous vous remercions chaleureusement Eulalie pour la confiance que vous avez témoignée envers notre maison d’édition. Pour clôturer cet échange, nous vous laissons le mot de la fin.

Eulalie Bué : Je remercie du fond du cœur toutes les personnes qui m’ont accompagné durant la réalisation de ce projet. Et j’espère que ceux qui voudront découvrir mon univers obscur seront touchés par la profondeur de mes sentiments envers mon monde assez compliqué mais si poétique dans son obscurité.

Merci encore pour tout, et j’ai hâte de voir où mon monde va me mener par la suite.

Commander le recueil de poèmes d'Eulalie Bué

Commentaires

Commentaires

Inscrivez-vous à la lettre d'information de la Compagnie Littéraire

En indiquant votre adresse mail ci dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.